Résistance à Radio France, une gréviste raconte

Publié le par dan29000

Journal de lutte à Radio France : 13e jour de grève

 

|
 
 

Une gréviste de Radio France raconte au quotidien le mouvement social en cours.

 

Aujourd’hui, mardi 31 mars, les salariés de Radio France en sont à leur 13e jour de grève.

 

L’assemblée générale du matin a permis d’avoir des précisions sur les négociations... enfin des précisions... La direction joue la stratégie du pourrissement et font croire aux bonnes marches de ces négociations à travers des textos [1] à l’ensemble des salariés ! Mais le studio blindé du 105 comme chaque jour depuis presque deux semaines montre combien le personnel n’est pas dupe !

La Sparf (Société des producteurs associés de Radio France) a fait une émission intitulé "Vive la Radio" au studio 108. Bravo à eux ! Continuez ! Chaque jours s’il le faut ! La direction leur a refusé la possibilité de diffuser cette émission prétextant que cela signifiait une sortie de grève : merci pour les auditeurs ! Ils ont le droit de savoir ! Cette interdiction et la qualité des contenus de nos émissions montrent encore une fois combien les forces vive de cette maison sont là.

De nombreux témoignages de soutien arrivent de toutes parts, des locales du réseau France Bleu, de collectifs pour l’indépendance des journalistes comme "les citoyens de l’information" et le collectif de 17 000 auditeurs de "Fip Toujours". Soutiens sous forme de lettres également de la CGT France Télévisions et de Sud Rail. Du côté de la musique, "Tous pour la musique", la Sacem, la SACD, la Scam soutiennent le mouvement. Des comédiens se manifestent aussi quotidiennement à travers des coups de fils, des mails, leurs présence aux AG et le soutien aux grévistes en reversant une partie de leur cachet à la caisse de Grève.

Les salariés témoignent de différentes pressions dans certains services pour les empêcher de faire grève. (Petit rappel, cette entrave au droit de grève est puni par la loi.)

Il est question de faire un appel jeudi à tous les salariés non grévistes pour se mobiliser une journée contre les suppressions des emplois. Les locales nous rejoignent jeudi à Paris !

Plusieurs ateliers sont mis en place : atelier projet Maison de la radio, atelier tracts et pancartes pour la manifestation devant l’assemblée National l’après midi, boite à idées pour tous ceux qui ne savent pas comment et par quel moyen s’exprimer et souhaitent apporter quand même leur pierre à l’édifice et rester actifs au delà de la grève.

Après quelques heures à chanter et parler devant l’Assemblée nationale, une délégation est reçue par les parlementaires, Marie-Georges Buffet vient échanger avec nous et nous apporter son soutien, l’intersyndicale est appelée à reprendre les négociations mais la direction reste sur ses postions. L’intersyndicale demande un médiateur ou une médiation.

ET pendant ce temps, la Canard Enchainé est sur le point de sortir de nouvelles révélations sur les dépenses de Mr Gallet pendant sa présidence à l’INA (125000 euros pour son bureau, et un million en conseils !!??) et la Cour des Comptes s’apprête à rendre public son rapport qui comptent 18 points de recommandations dont la fusion des rédactions de France Inter, France Culture et France Info, la fusion des deux orchestres, la réforme des modes de productions et l’évolution des compétences métiers vers le numérique... Bizarre et l’équilibre des salaires moyens à Radio France ? Il parait que c’est 4 000 euros le salaire moyen ? Et pourtant on en connait pas beaucoup des salariés de Radio France qui ont ce genre de salaire... Si eux on les réformait ?

Demain l’orchestre jouera pour nous à 14h15 des suites de Bach et AG quotidienne à 10h au studio 105.

Notes

[1Nom des communications internes de la direction

 

SOURCE/ PARIS-LUTTES.INFO

Publié dans actualités

Commenter cet article