Bon appétit ! Quand l'industrie de la viande nous mène en barquette, Anne de Loisy, Presses de la cité

Publié le par dan29000

Parmi les symboles de la France, figure sa cuisine. Des viandes aux vins, en passant par les fameux fromages ! Et la viande, les Français en consomment, en moyenne 92 kilos par personne et par an, nécessitant la mort d'un milliard d'animaux domestiques ! Sans oublier que plus de 10 % de la consommation d'eau mondiale est gaspillée pour l'élevage. Pourtant malgré le matraquage publicitaire de l'industrie de la viande, la belle façade se fissure. Du scandale de la vache folle à l'affaire Spanghero, des intoxications alimentaires en passant par les méfaits de la viande rouge sur les jeunes enfants ou les personnes âgées ou la remise en cause de la souffrance animale !

 

Le plaisir n'est-il pas devenu un risque ? Faudra-t-il un jour prochain se souhaiter bonne chance en passant à table, comme le suggère Pierre Rabhi !

 

Alors manger la chair des animaux, ces animaux qui sont nos congénères, au-delà de la question philosophique, est-ce un problème en 2015 ?

 

La journaliste d'investigation, Anne de Loisy, qui a travaillé pour Envoyé spécial, et Des racines et des ailes, a enquêté pendant trois ans au sein de la filière viande, une filière souvent opaque et dirigée par trois grands groupes. Elle nous propose aujourd'hui un livre particulièrement bien documenté, suite à ses entretiens avec des acteurs-clés, avec des analyses de rapports d'experts et le déchiffrage des textes de lois. Son livre tire la sonnette d'alarme et prend place entre des rapports des inspecteurs vétérinaires européens, du ministère de l'agriculture ou de la Cour des comptes. Car le problème de cette filière viande n'est hélas pas récent !

 

Le tableau dressé fait froid dans le dos.

 

Des bêtes abattues encore vivantes au moment d'être tronçonnées, des abattoirs non conformes, des carcasses contaminées, la forte diminution du nombre d'inspections vétérinaires, et surtout l'absence de sanctions pour ceux qui sont pris la main dans le sac. Sans parler des conditions assez limites des ouvriers des abattoirs, dans le froid toute la journée, au milieu des flots de sang et des odeurs !

 

On le comprend assez vite, un certain respect minimum pour les humains et pour les animaux n'est pas d'actualité, la seule importance pour ces grands groupes étant de faire du chiffre, si possible maximum ! Un des faits le plus aberrant étant que la plupart de ces abattoirs s'autocontrôlent sur le plan de la santé des animaux.

 

En clair, ils sont devenus juge et partie.

 

Nous n'allons pas détailler les chapitres sur les bactéries E. coli, sur les nuggets sans poulet, les contaminations croisées ou les hormones. Juste vous dire qu'il est impératif de manger moins de viande, de choisir les circuits courts et de lire ce livre particulièrement honnête et édifiant. Avec en prime, en fin de volume, plein de sites web intéressants et une belle bibliographie.

Sinon vous avez aussi le choix d'arrêter de manger nos amis les animaux ! On peut survivre très bien sans viande.

 

 

Dan29000

 

Bon appétit !

Quand l'industrie de la viande nous mène en barquette

Anne de Loisy

Presses de la cité

Collection Documents

2015 / 468 p / 19,50 euros

===================================================

PRESSE :

 

"Une enquête qui énerve bien la filière viande. Un bouquin de la même veine que les célèbres Bidoche, de Fabrice Nicolino, et No Steak, d'Aymeric Caron. A soutenir !"Charlie Hebdo 25/02/2015

"Une excellente enquête sur les circuits inattendus de la viande."
Les Chroniques de Madoka [INTERNET] 15/03/2015

"Bon appétit ! dresse un bilan sans concession et vous donne les clés pour mieux choisir votre alimentation."
Fondation 30 millions d'amis [INTERNET] 24/03/2015

 

VOIR LE SITE DE L'EDITEUR

 

LIRE NOTRE ARTICLE SUR / OMERTA SUR LA VIANDE

 

 

 

Publié dans lectures

Commenter cet article