Monsanto : Apocalypse Vietnam, Agent Orange, d'André Bouny, préface Howard Zinn

Publié le par dan29000

A l'occasion de la Marche mondiale contre Monsanto samedi 23 mai, notre site publie une nouvelle fois notre article sur les ravages de l'AGENT ORANGE, de Monsanto employé durant la guerre du Vietnam, le livre est toujours disponible.

 

Dan29000

=======================================

 

Les crimes de guerre des Etats-Unis ne se comptent hélas plus, mais la guerre du Vietnam menée par l'impérialisme US atteignit sans doute un sommet dans l'histoire des crimes contre l'humanité. Certes, nous remémore l'auteur, l'utilisation des poisons et autres toxiques, n'est pas nouvelle et remonte à l'Antiquité. Poison végétal, venin animal ou toxique minéral, la liste est longue des usages des hommes pour détruire d'autres hommes. Mais le rappel, dès le chapitre un était utile, d'autant plus que le livre est édité en partenariat avec le collectif Vietnam Dioxine.

 

N'ayons pas peur des mots, nous sommes avec ce livre face à un dossier véritable. La documentation réunie est impressionnante et va bien au-delà des livres habituels sur ce genre de sujets. Photographies nombreuses, témoignages multiples, dates et chiffres, cartes, documents d'archives  inédits, une véritable mine de renseignements pour un des crimes les plus effroyables du siècle dernier, puisqu'il perdure par delà les ans. Un demi-siècle  après le début des épandages du fameux agent orange, la dioxine pénètre toujours les organismes.

 

L'auteur, André Bouny, est né handicapé, atteint de spina-bifida. Tout en suivant des études en odontologie, il s'engage contre la guerre du Vietnam, en manifestant et en exposant ses peintures au Grand Palais, et envoie de l'aide médicale, après avoir rencontré mutilés et malades. Il fonde alors DEFI Vietnam (Donner ensemble former informer). L'association à but non lucratif pourvoit à la formation de personnel médical vietnamien en France et facilite le parrainage d'enfants, tout en informant sur l'agent orange. Il enchaîne les voyages au Vietnam et adopte deux enfants et intervient même  à l'ONU lors de la 4e session du Conseil des droits de l'homme.

 

Son livre-dossier est donc une somme de quarante ans d'expérience et d'intérêt porté au peuple et à la culture du Vietnam. Et cela se sent bien au fil des pages.

Quatre photographes viennent avec leurs images appuyer les écrits de Bouny ainsi que la préface d'Howard Zinn et les avant-propos de William Bourdon.

 

Rien n'est oublié dans ce livre, d'abord le contexte de la guerre avec la décision d'utiliser les défoliants et herbicides, ni l'intentionnalité (essais sur des détenus états-uniens), ni les épandages au-delà du Vietnam, au Laos, au Cambodge, ni le détail des maladies liées à l'usage massif de l'agent orange ou encore la délisquescence de l'éthique scientifique.

 

Si les photographies proposées sont souvent terrifiantes, les mots ne sont pas en reste, notamment le chapitre six, intitulé : Un désastre humain et civilisationnel.

Heureusement vers la fin du livre, une lueur d'espoir avec le Tribunal international d'opinion en soutien aux victimes vietnamiennes de l'agent orange.

En fin de volume des annexes abondantes : composition des agents chimiques arc-en-ciel, les bases américaines, le tableau des espèces végétales menacées ou  éteintes, les ethnies du Vietnam...Plus une filmographie, bibliographie et ressources web...

 

Un travail vraiment remarquable qu'on ne peut que saluer, en espérant que ce livre trouvera de nombreux lecteurs.

Zinn, Bourdon et Bouny, des hommes de coeur, de convictions pour cette belle réussite éditoriale des éditions Demi-Lune.

 

Dan29000

 

 

 « De tous les crimes de guerre, celui de l’Agent Orange au Viêt Nam est particulièrement hideux. » Noam Chomsky, membre du Comité International de Soutien aux victimes de l’Agent Orange

 

Agent orange, apocalypse Vietnam

André Bouny

Préface Howard Zinn

Collection Résistances

Editions Demi-Lune

2010 / 416 p / 23 euros 

========================================================================

 

L’Agent Orange en 10 chiffres


2,3,7,8 -tetrachlorodibenzo-p-dioxin (ou TCDD) est le nom du poison.
1,68 million d’hectares contaminés par la dioxine (16 797 km2), soit 10 % du territoire du Sud-Viêt Nam.
2,1 à 4,8 millions de personnes concernées.
Chaque jour de nouvelles personnes sont contaminées.
3 formes de contamination possibles : par ingestion, contact cutané ou inhalation.
33* maladies provoquées par l’Agent Orange
83 millions de litres de défoliants déversés (au strict minimum), dont 65 % contiennent de la dioxine.
366 kg de dioxine pure déversés ;
quelques nanogrammes (milliardièmes de gramme) suffisent pour provoquer
des anomalies à la naissance (fausses couches, naissances prématurées et malformations graves)
3 735 jours d’épandage, selon les sources officielles (1961-1971)
3 181 villages touchés directement à des degrés divers.
Durée de la demi-vie : 10 à 20 ans, voire plus suivant les sols,
5 à 8 ans dans le corps humain.

 

========================================================================

« ... Il n’y a peut-être aucun langage réaliste suffisamment puissant pour traduire les horreurs de la guerre du Viêt Nam (le bombardement des villages, la destruction de l’habitat rural, le massacre de millions de gens, la dévastation d’un paysage magnifique, les effets cruels de l’Agent Orange sur les adultes et les enfants). Toutefois, nous l’avons vu à travers l’Histoire, la littérature s’est révélée indispensable pour donner à comprendre et percevoir, d’une manière profonde et émotionnelle, une
réalité qui semble impossible à décrire dans le langage ordinaire. C’est pour cette raison que nous accueillons ici le livre d’André Bouny. Il constitue une contribution unique au grand ensemble de la littérature engendrée par la guerre du Viêt Nam. »
- Howard Zinn, historien et intellectuel, (tiré de la préface).

Publié dans lectures

Commenter cet article