Contre le contrôle au faciès, l'Etat condamné, une victoire historique

Publié le par dan29000

Du terrain au tribunaux, une victoire historique : les associations se battront jusqu’à la victoire politique !

 

Le 24 juin 2015, pour la 1ère fois en France, l’Etat est condamné pour contrôle au faciès. Un peu plus de trois ans après leur plainte via le pôle juridique du Collectif Stop le Contrôle au Faciès, les treize plaignants ont ainsi découvert le délibéré de l’une des plus grandes instances juridiques de la République, la Cour d’Appel de Paris. Pour cinq d'entre eux, la justice a estimé que l’Etat avait commis une faute lourde et qu'il leur était redevable de 1500 euros de dommages et intérêts.

 

Une victoire inespérée pour l’ensemble des associations du Collectif Stop le Contrôle au Faciès, coalition d’associations de quartiers populaires, d’associations antiracistes, et d’associations de lutte contre les violences policières, qui - depuis 2011 - mènent collectivement ce combat avec l’appui de membres de la société civile,  de célébrités et de personnalités politiques engagées.

 

Loin d’être un aboutissement, cette victoire déterminante n’est pour elles qu’un nouveau départ. Elle envoie un message fort à tous les citoyens, et plus particulièrement aux plus discriminés. Car s’il semble, pour l’instant, quasiment impossible de faire condamner les policiers aux comportements abusifs, la Justice a placé le curseur sur les véritables responsables du fossé entre la police et la population : les représentants de l’Etat. Ce sont bien eux qui décident de la condition de travail des policiers ainsi que des recours face à ces dysfonctionnements, problématiques pour tous.

La brèche étant ouverte et le chemin tracé, il s’agit désormais pour tout un chacun de rejoindre la dynamique et de multiplier les assignations de l’Etat en Justice afin que le Président, les membres du gouvernement et les législateurs s’étant engagés sur la question prennent leur responsabilité. Il leur faudra notamment instaurer une politique de reçu du contrôle d’identité, et ouvrir une commission parlementaire pour permettre aux victimes de violences et aux familles des personnes décédées au cours d’interpellations de voir reconnus et réparés les torts qui leur ont été faits.

 

Tous les outils nécessaires à cette victoire sont accessibles auprès du Collectif (www.stoplecontroleaufaciès.fr) : web-série de sensibilisation avec les plus grands rappeurs de France et des membres de la société civile ; pôle juridique à contacter via SMS ou la web-appli pour signalisations et recours ; kit de mobilisation, guide des droits et d’action téléchargeables ; kit d’information détaillé sur les modalités de la mise en œuvre d’une politique de reçu du contrôle d’identité en France ; propositions de loi déposées par EELV, l’UDI et le FDG, avec l’opportunité d’interpeller directement ses élus en ligne... Chacun, quels que soient son occupation, son statut et sa mission a les moyens de contribuer à l’action.

 

Les associations du Collectif continueront de se mobiliser sur le terrain, en justice, et d’interpeller médias, législateurs, et représentants politiques. Elles appellent tous ceux qui souhaitent participer et/ou soutenir l’action à ne plus avoir peur, et agir, jusqu’à ce que la victoire ne se limite pas aux tribunaux, mais soit inscrite dans la loi, et palpable au quotidien, pour tout le monde.

 

Dans cette vidéo https://youtu.be/vJq29QJOYD4, le Collectif, présenté par le plaignant Bocar Niane, revient sur le combat, la victoire, et encourage chacun à agir à son échelle :

 

Pour le Collectif Stop le Contrôle au faciès (Contact Presse : 06 98 97 28 54) :

 

La Balle au Centre (Bobigny) (Contact : Rachid Chatri, 06 40 64 04 82) ; Banlieue Plus (région parisienne) (Contact : Farid Temsamani 06 23 41 59 13) ; Cité en Mouvement (région parisienne) (contact : Damso Ouattara ) ; Collectif Brigade Antinégrophobie (national) (Contact : Franco Lollia, 06 12 98 45 48) ; Collectif Citoyens (national) (Contact : Kamel Djellal, 07 60 81 28 76) ; Collectif Contre l’Islamophobie en France (nationa)à (Contact : Elsa Ray, 06 27 36 84 19) ; Collectif Urgence Notre Police Assassine (national) (Contact : Amal Bentounsi, 06 60 19 53 98) ; Ferguson In Paris (international) (Contact : Youssouf, 06 22 52 38 79) ; Fontenay Citoyens (Fontenay-sous-Bois) (Contact : Nassim Lachelache, 06 23 62 70 61) ; HIA < Network France (National) (Contact : Madeleine Eboa Joss, 07 81 10 09 07) ; Les Indivisibles (national) (Contact : Amadou Ka, 06 12 70 15 11) ; Lumières et Couleurs (Le Blanc-Mesnil) (Haïkel Drine, 06 23 78 97 10) ; Sihame Assbague, porte parole nationale (Contact : 06 27 00 32 00)



--
---
Collectif Contre le Contrôle au Faciès
Numéro SMS : 07 60 19 33 81
Site: www.stoplecontroleaufacies.fr
Suivez nous sur Twitter : @controlefacies
Page Facebook : Stop le Contrôle au Faciès
Groupe Facebook : Stop le Contrôle au Faciès

Publié dans actualités

Commenter cet article