Crise laitière : Les industriels méprisent les éleveurs

Publié le par dan29000

 

LAIT

 

Crise laitière : Les industriels affichent leur mépris des éleveurs



10.07.2015 Hier matin, lors du Conseil d'administration du CNIEL*, le collège producteur a souhaité discuter de la crise laitière en cours… et les transformateurs y ont opposé une fin de non-recevoir ! Voilà qui démontre l'esprit dédaigneux des industriels face aux éleveurs. La Confédération paysanne partage donc les raisons qui ont conduit Thierry Roquefeuil à démissionner de la présidence de l'interprofession.

 

Avec toutes les clés de la filière en leur possession (organisation de producteurs par entreprise, gestion des volumes, concentration de la production…), les industriels sont actuellement en position de mettre en place un véritable plan de restructuration de la filière laitière. En clair, un plan de licenciements est en marche pour assurer la disparition de dizaines de milliers d'éleveuses et d'éleveurs laitiers ! Ce n'est donc pas que la crise du lait ne les intéresse pas, c'est qu'elle leur est utile !

 

Les pouvoirs publics, coupables de cette situation par leur désengagement, doivent agir pour redonner du pouvoir aux éleveurs ! Il est désormais clair qu'ils doivent prendre des mesures d'urgence sur la crise sans attendre un assentiment qui ne viendra pas des industriels qui préfèrent jouer la division entre producteurs.

 

Dès aujourd'hui, la Confédération paysanne va aller interroger les laiteries pour exiger des explications sur le prix du lait et la stratégie employée pour faire remonter les prix. Les éleveurs de la Loire et du Rhône seront mobilisés cet après-midi devant une laiterie Sodiaal (1ère coopérative laitière en France). Nous ne laisserons pas les industriels, qu'ils soient privés ou coopératifs, jouer avec l'avenir des éleveuses et des éleveurs !

 

*Centre national interprofessionnel de l'économie laitière. Le collègue producteur regroupe la section spécialisée lait de la FNSEA* (FNPL* – Fédération nationale des producteurs de lait avec le syndicat Jeunes agriculteurs) et la Confédération paysanne. Les transformateurs sont représentés par la FNIL (Fédération nationale des industries laitières) et par la FNCL (Fédération nationales des coopératives laitières).

 

 

SOURCE/ CONFEDERATION PAYSANNE

Publié dans actualités

Commenter cet article