FNSEA, quand spécisme rime avec capitalisme et fascisme

Publié le par dan29000

FNSEA / FDSEA : Quand spécisme rime avec capitalisme et fascisme * Mise à jour 24.07 *

 

 

Depuis le 19 Juillet 2015, de nombreux barrages et actions d’éleveurs ont lieu un peu partout en France.


Ces actions, menées par les syndicats de la FNSEA et la FDSEA font suite aux réclamations des éleveurs qui demandent des aides gouvernementales et une hausse du prix des produits d’origine animale destinés à la consommation (viande, œufs, produits laitiers).
Ces syndicats ultra capitalistes sont connus pour leurs actions violentes envers les animaux, les humain-e-s et la planète.

 

 

Nous allons relayer ici les infos qui sont très peu médiatisées. Des faits graves que nous devons faire connaitre à tou-t-es

 

24 Juillet 2015 – Catastrophe écologique dans la rivière du Durgeon

Les agriculteurs ont déversé 15.000 litres de lait sur le parking du Cora de Vesoul. Une partie de ce lait s’est retrouvée dans la rivière du Durgeon. Cette action n’est pas sans conséquences sur l’état de la rivière du Durgeon et par ricochet sur l’état des poissons. La situation est catastrophique. De nombreux poissons sont déjà morts et ça ne risque pas de s’arranger car le lait ne s’écoule pas. 

 

.

Focus sur les événements marquants de ces syndicats d’éleveurs et d’agriculteurs :
Juin 2013- La FDSEA s’en prends aux Gens du Voyage
Une 50 aine d’agriculteurs de la FDSEA, soutenus par les élus locaux, lance une opération « récupérons nos terres ». Ils déversent plusieurs tonnes de lisiers devant un camp de Gens du Voyage afin de les déloger.

 

Octobre 2013- Les bonnets rouges: l’eco-taxe des pollueurs
La FDSEA se mobilise contre une eco-taxe, qui a été mise en place suite à la pollution due aux élevages intensifs (nappes d’eau). Cette catastrophe écologique est due au lisier de porcs, déversé dans les cours d’eau en Bretagne (marées vertes). L’état cède à la pression et annule ce projet de loi. Cette taxe est actuellement payée par le peuple. Leurs manifestations sont largement soutenues par le mouvement d’extrême droite « Hollande Démission ».

 

Janvier 2013 – la FDSEA mutile des oiseaux
Pour appuyer leurs revendications de faire classer les étourneaux comme espèces nuisibles, la FDSEA insèrent avec violence, des oiseaux vivants dans la boite au lettres de l’association Manche-Nature.

 

Avril 2014 – La FNSEA s’oppose aux lois anti OGM
Les producteurs de maïs de la FNSEA dénoncent le projet de loi interdisant le maïs transgénique en France. Le Conseil d’État, saisi par des pro-OGM, avait réussi à faire annuler un arrêté d’interdiction datant de 2011 du MON 810 (culture transgénique de Monsanto), rouvrant la voie à son utilisation.

 

Juillet 2014 – La FDSEA réitère ses opérations contre les Gens du Voyage
Des agriculteurs de la FDSEA déversent du lisier devant la préfecture d’Annecy pour protester contre les Gens du Voyage. Ces pratiques scandaleuses sont régulièrement mises en place par les élus d’extrême droite et les agriculteurs de la FSDEA. Le lisier est alors déversé autour des camps ou vivent des familles.

 

Septembre 2014 – La FDSEA maltraite un veau
Pour protester contre l’eco-taxe sur les pollutions liées à l’élevage, la FDSEA maltraite un veau dans des bureaux. Pendant plusieurs heures, il sera traîné par le cou avec une pancarte.

 

Novembre 2014 – La FNSEA massacre des ragondins en pleine rue
Pour protester contre les mesures environnementales jugées trop contraignantes et pour une hausse des prix de leur production, les agriculteurs de la FNSEA s’en prennent à ceux qu’ils jugent comme nuisibles. Des ragondins sont peint en rouge, tabassés à coup de pieds et écrasés sous des roues de tracteurs. Un sanglier mort est également exhibé et recouvert de lisier.

 

Novembre 2014 – La FNSEA pends un sanglier sous un pond
Quelques semaines après avoir massacré des ragondins et un sanglier, jugés comme nuisibles par ces derniers, la FNSEA profite de la venue du président de la république pour pendre un sanglier sous le pont qu’il devait emprunter.

 

Elevage intensif – La FNSEA et la FDSEA soutiennent les fermes usines
Depuis de nombreuses années des fermes usines voient le jour. D’autres sont actuellement en projet. La FNSEA et la FDSEA se sont toujours positionnés en faveur de ces élevages et centres d’engraissements. Près d’une 30aine de fermes usines sont en projet, en construction ou ont déjà été mises en place.

 

Février 2015 – La FRSEA pends un cochon

Une 20aine d’éleveurs de la FRSEA (antenne régionale de la FNSEA) à manifesté devant une usine de rillettes. Un cochon a été pendu et exhibé au dessus d’une banderole.

 

Mars 2015: FNSEA, FSDEA, milices fascistes contre les zadistes
Le FNSEA et le FDSEA organisent des milices fascistes pour agresser les zadistes de Sivens. Après l’assassinat de l’écologiste Rémi Fraisse par la gendarmerie, ils agressent les militant-e-s physiquement avec des armes de toute sorte et vandalisent leurs véhicules. Une famille de riverains anti barrage se retrouve séquestrée et violemment prise à parti par ces derniers. Ces milices sont soutenues physiquement par l’extrême droite la plus radicale, ceci afin de déloger ceux qu’ils appellent les « djihadistes verts ». Sur la page de la FNSEA du Tarn, des appels à voter Marine Le Pen ont côtoyé les appels au gazage et à l’extermination des zadistes et des écologistes. Sur la photo ci-dessous le chef de la gendarmerie serre la main au milicien reconnu comme étant le meilleur chasseur de zadistes.

 

Alors que les animaux souffrent de plus en plus de leur conditions de vie, que la planète se meurt, que la pauvreté et la précarité augmente, il existe en France, des syndicats au dessus de toute les lois, soutenus financièrement par le gouvernement, qui prennent le pouvoir grâce à leurs actions violentes.

 

La FNSEA et la FDSEA sont motivées par le bénéfice financier qu’elles peuvent tirer de l’exploitation animale et de l’agriculture intensive. Leurs façons de procéder, tant au sein de leur travail que lors de leurs revendications, sont dénuées de toute éthique. Ces syndicats doivent êtres dénoncés!

 

 

Pour la libération des animaux, des humain-e-s et de la terre.
Liberation animale, Ecologie Radicale, Révolution Sociale.
/// Réseau Antispéciste Gard et Environs ///

Publié dans environnement

Commenter cet article