Témoignage sur le racisme : La femme voilée t'emmerde !

Publié le par dan29000

[Témoignage] La femme voilée t’emmerde !

 

Quand tu commences à porter le voile, tu t’attends à des réactions islamophobes parce que tu connais le contexte qu’il y a en France depuis les attentats de Janvier. Mais entre savoir qu’il y a de l’islamophobie et le vivre c’est vraiment pas pareil. Avant je subissais le sexisme, maintenant je suis confrontée à quelque chose de tout nouveau pour moi : le racisme. Chaque jour, je fais face aux regards bizarres, aux chuchotements, aux critiques, aux interrogatoires et même quelques fois aux altercations éprouvantes.
Le pire dans tout ça, c’est quand je raconte ce qui m’arrive aux gens, on me sort : « Arrête de faire une fixette là-dessus », « Tu n’avais qu’à pas porter le voile », « Bah fallait t’y attendre ». Bien sur quand décidant de porter le voile je m’attendais à ce qui m’arrive cela, alors quoi ? C’est ma faute si je subis le racisme et le sexisme? Je n’ai pas le droit d’être énervée par les situations injustes que je subis ? Je ne suis pas d’accord.

Je ne peux pas garder tout ça pour moi parce que ce serait intérioriser que je suis inférieure et arrêter de me battre. Je refuse cette situation. Je ne suis pas inférieure et je veux me battre. Pour commencer à me battre, il faut d’abord que je partage ce que je ressens, ce que je vis. Pour que les gens se rendent compte que l’islamophobie ce n’est pas normal.

Vendredi 24 avril 2015 : J’annonce à une de mes meilleures amies que je me suis reconvertie et que je porte le voile parce que j’ai envie de partager cela avec elle. « Tu t’opprimes toi même en portant le voile. Maintenant tu es soumise. » Même si au fur et à mesure du débat, elle se rend compte qu’elle a tord, elle ne voudra pas changer d’avis et se croira supérieure à moi. Presque 5 ans d’amitié éclaté pour un simple bout de tissu qui lui a fait peur.

Mercredi 13 mai 2015 : Ma patronne se permet de me dire que le foulard c’est la soumission des femmes et qu’elle souhaite éduquer sa fille d’une autre manière. La petite que je garde qui n’a pas eu de problème avec mon foulard la vieille, me dit aujourd’hui « c’est pas du respect de porter ça, tu es horrible comme ça, moi je veux être libre pas comme toi ». Je me demande bien qui lui a soufflé ses paroles. J’ai démissionné quelques jours après.

Samedi 16 mai 2015 : Un soi-disant « camarade » me croise et me dit : Allah Akbar. Je suis bouche bée. Il se permet de me demander : « Tu sais que tu ne pourras plus faire de trucs sexuels avant le mariage ? »

Jeudi 30 Août 2015 : Je suis assise et un mec que je croise des fois se permet après m’avoir dit bonjour de tirer sur mon foulard, en disant : « Tu as encore des cheveux là dessous? » Il voit que je maintiens mon foulard pour pas qu’il le retire mais continue de le tirer, en disant : « tu t’es convertis, tu t’es convertis? Oh merde c’est trop là, c’est n’importe quoi », Je lui dis de la fermer et je pars en me sentant humiliée.

Je pourrais en dire tellement d’autres mais ça prendrait tout un site à le faire. Il est grand temps que les gens se rendent compte à quel point l’islamophobie est forte en France. Il est grand temps que les féministes françaises se rendent compte que les femmes voilées sont les premières victimes du sexisme et du racisme. Il est grand temps qu’on se bouge pour que tout ça s’arrête.

Aujourd’hui le capitalisme a besoin de la domination patriarcale pour soumettre les femmes aux hommes. Ainsi, il a également besoin du racisme pour diviser la population. Les femmes voilées se retrouvent à subir le racisme et le sexisme, et celles qui devraient être leurs sœurs ne les soutiennent pas parce qu’elles sont contre le voile. Voilées, non voilées, femmes, hommes, prolétaires, nous devons tous nous unir contre le racisme, le sexisme et le capitalisme qui nous opprime.

Comme le disait Aimé Césaire : « Le nègre t’emmerde », aujourd’hui je suis fière de crier haut et fort : « La femme voilée t’emmerde ! »

Marceline

 

SOURCE / JC LILLE

10726552_10154680235110702_1233227079_n

Publié dans actualités

Commenter cet article