DAL : occupation d'une tour à St Ouen

Publié le par dan29000

Communiqué du DAL. 

 

Réquisition immédiate ! 

 

Depuis 12h, environ 150 personnes sans logis, prioritaires DALO, réfugiés, expulsés ... occupent une tour de 200 chambres, ancien foyer de Jeunes Travailleurs, appelé “foyer CARA”, et se sont installées au 13e étage et sur le toit. 


Cette tour appartient à St Ouen Habitat, organisme HLM municipal, et plupart des chambres vides sont  habitable immédiatement., ou en quelques jours après nettoyage, remise en route des fluides,  ....

Une vingtaine de chambres sont toujours occupées par d’ancien résidents, parmi lesquels certains résistent à leur expulsion sans relogement depuis des mois, ayant fait échouer la vente au groupe VINCI, qui programmait d’en faire un hôtel de tourisme. .

Les représentants de différents collectifs d’expulsés, en lutte pour être logés décemment, tels que celui des expulsés/expulsables de la place de la République, des expulsés du 12 chemin des Vignes à Pantin, des expulsés du village d’insertion à Saint Ouen, des réfugiés syriens de la porte de Saint Ouen, des expulsés de la cité  ... Participent à cette opération occupation coup de poing.

A l’heure où le Gouvernement cherche des immeubles pour héberger les sans logis, en voici un habitable immédiatement qui pourrait loger 170 sans toit, parmi ceux qui campent  : 
locataires expulsés, migrants, réfugiés, sans abri, précaires ...

La France compte 2,64 millions de logements vacants, 330 000 en Ile de France et 105 000 à Paris, ainsi que des millions de mètres carrés de locaux et de bureaux vacants. 

Nous sommes tous des réfugiés! 
Réfugiés des guerres militaires, réfugiés de la guerre économique et  réfugiés de la guerre aux pauvres qui font des ravages aussi dans notre pays ! 
DAL demande au gouvernement de prendre toutes les mesures nécessaires à la mobilisation des biens publics, semi publics ou propriété de riches, pour loger les sans toit, et cesser les expulsions. 

 
Les occupants et DAL demandent l’ouverture immédiate de négociations avec le Gouvernement pour : 

  • la réquisition ou mise à disposition de cet immeuble pour les expulsés et réfugiés en lutte; à St Ouen, Pantin, Paris, Bagnolet, Place de la République, et des négociations pour leur relogement  
  • Un plan d’urgence de mobilisation/réquisition de 100 000 logements et locaux vacants pour tous les sans toit : expulsés, réfugiés, migrants, locataires, prioritaires DALO, précaires ... 
  • L’arrêt des expulsions sans relogement , l’application de la loi de réquisition, le respect de la Loi DALO et du droit à l’hébergement 
  • la réalisation de 200 000 vrais logement HLM par an , la baisse des loyers...

Publié dans actualités

Commenter cet article