La contre-heure, de Sébastien Hoët, chez Kero

Publié le par dan29000

Nous poursuivons notre panorama non exhaustif des premiers romans de cette nouvelle rentrée littéraire, avec La contre-heure, de Sébastien Hoët, aux éditions Kero.

 

Une histoire de prof de philosophie, un sujet que connait bien l'auteur, qui est justement professeur de philosophie ! Brillant, cet enseignant, comme beaucoup d'autres subit un certain mal de vivre dans notre période actuelle, marquée par une envahissante médiocrité ambiante.

 

D'autant plus que cette nouvelle rentrée scolaire est marquée par Victoire, une élève de première qui a sauté du troisième étage du lycée où enseigne Gilles, personnage central de ce roman.

 

"Il faisait beau pourtant." C'est la première phrase de ce premier roman réussi. Très vite, l'auteur nous donne le ton, faisant surgir le portrait de cet enseignant pleinement conscient du décrochage d'une grande partie de ses élèves, et surtout maniant un humour corrosif.

 

Avec un acharnement tout à fait plaisant, Gilles passe en revue les diverses tares bien ancrées dans notre société actuelle. Pour lui, la débâcle est généralisée, et ce n'est pas nous qui dirons le contraire. Gilles nous parle avec un certain réalisme, parfois un peu désespéré, de notre société de consommation ou les apparences dominent, où le paraître a remplacé l'être, ou le manque de culture s'étale chez les élèves, reflet de la nullité crasse des médias. Un beau personnage ce Gilles, conscient, lucide, sensible, trop sensible (?) qui le rend différent, avec une dose de souffrance. Ce qui entraine des rapports pas vraiment simples entre Gilles et les femmes. Et pourtant une jeune femme aux yeux verts pourrait...

 

Sébastien Hoët, né à Lille, nous offre donc un premier roman réussi, bien dans l'air du temps, dans le bon sens du terme. Cet enseignant en philosophie n'en est pas à sa première publication, puisqu'il est déjà l'auteur de recueils de poésie, notamment chez L'harmattan, ce qui est une bonne référence. Il contribue également à l'excellente revue cinéphile Tausend Augen où il a supervisé un dossier sur l'un de nos cinéastes favoris, David Lynch. La contre-heure donne d'ailleurs l'envie de découvrir ses autres écrits.

 

Dan29000

 

La contre-heure

Sébastien Hoët

Éditions Kero

En librairie depuis le 31/08/15

2015/ 15, 90 euros / 216 p

 

Le site de l'éditeur

 

Lire quelques pages

Publié dans lectures

Commenter cet article