Malgré le blocus, Cuba résiste

Publié le par dan29000

Cuba a atteint les Objectifs du Millénaire pour le développement malgré le blocus

 

lundi 14 septembre 2015
par  lazaro barredo

  •  

 

La nouvelle a été annoncée par Ana Maria Mari Machado, vice-présidente de l’Assemblée nationale, au Sommet mondial des présidents de parlements, aux Nations Unies. Elle a exprimé sa préoccupation face au retard dans les objectifs de développement durable

Un article de Lazaro Barredo pour Granma International

 

 

En dépit du blocus, Cuba a mis en œuvre une politique qui lui a permis d’atteindre les Objectifs du millénaire pour le développement.

 

NEW YORK.- Cuba a fait part de sa préoccupation face au profond décalage entre les moyens d’exécution et les bonnes intentions des 17 Objectifs de développement durable consignés dans l’agenda de l’après 2015, qui sera soumis aux présidents et chefs de gouvernement à la fin du mois.

Lors de son intervention au Sommet mondial des présidents de parlements, au siège de l’ONU, la députée Ana Maria Mari Machado, vice-présidente de l’Assemblée nationale du Pouvoir populaire, a souligné que ce manque de concrétisation met en danger l’objectif qui prévoit une protection sociale pour tous les habitants de la planète en 2080, et elle a insisté sur la nécessité d’éviter la frustration provoquée par le bilan décevant des 8 objectifs du millénaire pour le développement (OMD) adoptés en 2000 à New York, qui ont conduit à des progrès, mais de manière très inégale.

La vice-présidente du Parlement cubain a rappelé que son pays, en dépit du blocus, a mis en œuvre une politique sociale qui lui a permis d’atteindre les OMD, dont beaucoup avant le terme prévu.

Elle a déploré le manque de volonté de la plupart des pays développés de respecter leurs engagements envers l’Aide officielle au développement, tandis que l’on s’évertue à minimiser la portée des trois piliers du développement durable (économique, social et environnemental), avec l’inclusion d’éléments intrusifs revêtant un caractère politique marqué.

Plus loin, la députée Mari Machado a indiqué qu’il aurait été capital d’inclure dans ces objectifs plusieurs aspects comme la culture, la population, et de mettre accent plus prononcé sur le droit au développement, sans ignorer les changements qui doivent intervenir dans la politique internationale et au sein des organisations et institutions internationales, y compris l’ONU et celles de Bretton Woods, des changements indispensables pour parvenir à un véritable développement durable.

Pour conclure, la députée cubaine a évoqué les propos tenus en 1995 par le leader historique de la Révolution cubaine à l’occasion du 54e anniversaire de l’ONU. Fidel avait mis en garde l’Assemblée générale contre le manque de rationalité, qui rendrait impossible le développement durable et constituerait une grave menace pour la vie sur la planète.

À cette conférence inaugurée par le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, et le président de l’Union interparlementaire, Saber Chowdhury, plus de 170 présidents et vice-présidents de parlements ont reconnu dans leurs discours la nécessité de déployer des efforts extraordinaires pour construire le monde que les gens veulent et surmonter les nombreux obstacles à la démocratie, à la paix et au développement.

 

SOURCE/ CUBACOOP.ORG

Publié dans actualités

Commenter cet article