Sur LCP : Putains de guerre

Publié le par dan29000

LCP PUBLIC SENAT (TNT)

mercredi 02 septembre 2015 à 20 h 35

1 h 04

Stéphane Benhamou, Sergio G Mondelo

C’est une loi de la guerre inavouable : partout où il y a des soldats, il y a une prostitution couverte, encadrée ou même érigée en système par les forces militaires en présence, qu’il s’agisse d’unités combattantes ou d’armées de la paix.

En commençant cette enquête, cette traversée d’une histoire parallèle et honteuse, nous pensions seulement retrouver les traces d’un folklore nauséabond où le bordel entretient encore des fantasmes. Un reste d’aventures coloniales et de drôles de galetés de l’escadron, parce que, nous a-t-on répété, « les hommes seront toujours des hommes ». Les soldats auraient donc un droit inaliénable à recourir à une prostitution organisée pour eux afin de préserver leur moral. Quoi qu’il en coûte aux femmes. Nous pensions pointer des dérapages, des bavures, des exceptions. Mais au fil de notre enquête, nous avions mis au jour un système implacable, inévitable, de 1945 à aujourd’hui. Un système souhaité par les armées, entretenu par les sociétés militaires privées, couvert par l’Otan et l’ONU. Nous avons mis en évidence les liens étroits –voire indissociables- entre les armées, leurs supplétifs et renforts, et la prostitution et les trafics sexuels. Que ce soit en Indochine, en Algérie, au Vietnam, en ex-Yougoslavie, en Irak ou Afghanistan, les contingents ne se sont pas contentés d’être de simples clients des prostitués, ils ont été les complices, souvent actifs, des proxénètes.

SOURCE /LCP PUBLIC SENAT

++++++++++++++++++++++++++++++++++++

FR3 "Putains de guerre" (à voir ou revoir)

 

Le titre un rien provocateur me faisait redouter le pire. En fait ce documentaire d'un peu plus d'une heure diffusé hier sur France 3 est une vrai réussite, car il comporte des témoignages qui ne peuvent pas être mis en doute. Cela commence très fort " une armée c'est un bon soldat, une arme et si possible une prostituée." L'état français dès les années 1950 est devenu le proxénète légal des filles à soldat des bordels militaires de campagne (BMC) du Maroc, d'Algérie, et même parfois de métropole, mais aussi de celles du parc aux buffles à Saïgon. Un cadre ancien militaire d'active justifie ces pratiques par peur de voir se répandre des relations actif/passif chez des soldats bourrés de testostérone, l'un mordant la nuque, l'autre la paillasse sous l'effet de la douleur... L'art français du repos du guerrier a donc fait école. Il a été copié et amélioré en faveur des militaires américains en opération, mais aussi et c'est plus surprenant, en faveur des militaires des forces "de la paix" en Bosnie et de fait partout où les casques bleus constituent un marché florissant. 

Le trafic d'êtres humains en Bosnie (et au Kosovo) a conduit à l'esclavage sexuel, à la torture et à la pédophilie, en raison de la complicité active et bienvaillante ou imposée (par le racket) de cadres militaires des forces de l'ONU. Une mention toute spéciale s'impose au général Jacques-Paul Klein qui absout tout et pratique le déni et la xénophobie dans chacune de ses interventions, c'est un sommet du genre. Ce tout petit et exécrable mirliflore ne mérite que de finir, post mortem, dans le dernier des cercles de l'enfer ... Le soutien "psychologique" de la troupe est depuis quelques années sous-traité (Irak, Afghanistan ....) et dévolu à des entreprises privées, ce qui permet à la hiérarchie et aux gouvernements d'avoir enfin les cuisses un peu plus propres, car ils demeurent ainsi ni responsables, ni coupables... Trois générations au moins de jeunes femmes en Asie du Sud-Est ont été victimes de ce qui a débuté avec la guerre du Vietnam, au moins deux générations pour les moldaves, roumaines et ukrainiennes avec le bourbier yougoslave. Messieurs les militaires qui frétillez de la crinière, les femmes ne vous disent pas merci !     Patrick Thomas

 lien : http://pluzz.francetv.fr/videos/histoire_immediate_,77488410.html

Vidéo visible sur You tube :    https://www.youtube.com/watch?v=WGQ_HAQUQxU

 

SOURCE / MEDIAPART

Publié dans écrans

Commenter cet article