Cycles du MOOC "Connaître l'esclavage"

Publié le par dan29000

Lancement des Cycles d'approfondissement du MOOC « Connaître l'esclavage » 01 octobre 2015 |

Par Loïc Céry

 

L'Institut du Tout-Monde est particulièrement heureux de vous annoncer le début, à partir d'aujourd'hui, des cycles d'approfondissement du MOOC « Connaître l'esclavage », un outil numérique libre et gratuit pour aborder et approfondir ses connaissances sur l'esclavage. Cet outil est la nouvelle extension de notre espace numérique "Les Mémoires des esclavages et de leurs abolitions", qui contient à la fois un site d'information, un "Mémorial virtuel" et donc ce MOOC. L'ensemble, accessible à partir de cette adresse :

http://www.lesmemoiresdesesclavages.com/ Depuis le mois de mai, la mise à disposition de ce nouvel outil numérique a remporté un succès qui a dépassé nos espérances, les inscriptions au volet d'évaluation ayant été si nombreuses que nous avons dû modifier les normes techniques de connexion simultanées (bande passante) sur notre site "Les Mémoires des esclavages et de leurs abolitions", sur lequel est disposé le MOOC. Aujourd'hui, la première session (Niveau 1, Panorama historique de base) se poursuit, et a été prolongée jusqu'en décembre prochain : trois modules seront mis en ligne d'ici là, "La traite", "L'esclavage", "Les abolitions". Nous avons tout lieu de nous réjouir de la nouvelle étape d'aujourd'hui : pour le Niveau 2 (Cycles d'approfondissement, destinés tout particulièrement à l'enseignement supérieur et à un public visant un corpus de spécialisation), nous avions souhaité ouvrir notre MOOC à des partenariats que nous appelions de nos vœux, avec les organismes de recherche liés à la prise en compte à la fois historique et anthropologique du passé esclavagiste. Et là encore, les résultats ont été au-delà de nos espérances, puisque nous avons été rejoints dans cette entreprise, par ce que la France compte aujourd'hui de références en matière d'organismes de recherche et de diffusion pour tout ce qui a trait à l'étude de l'histoire et de la mémoire de l'esclavage colonial. Nous sommes donc très fiers de pouvoir vous annoncer aujourd'hui ces trois partenariats, qui seront déclinés tout au long de ces prochaines semaines dans le cadre de ce lancement des "Cycles d'approfondissement" du MOOC : Partenariat avec le groupe de recherche MCTM ("Mondes caraïbes et transatlantiques en mouvement"), issu du laboratoire LAM ("Les Afriques dans le monde") du CNRS, de Sciences Po Bordeaux et de la FMSH (Fédération Maison des Sciences de l'Homme). Groupe dirigé par Christine Chivallon, directrice de recherche au CNRS. Partenariat avec le CIRESC (Centre international de recherche sur les esclavages, laboratoire international associé du CNRS) dirigé par Myriam Cottias, directrice de recherche au CNRS. Partenariat avec le CNMHE (Comité national pour la mémoire et l'histoire de l'esclavage), dirigé par Myriam Cottias. Ces différents partenariats donneront lieu à autant d' "espaces" dédiés, dans le cadre des Cycles d'approfondissement. Au sein de ces espaces, des sessions à part entière du MOOC seront menées, selon des programmations précises. Vous découvrirez graduellement ces différents espaces dans les semaines qui viennent. http://www.lesmemoiresdesesclavages.com/mooccycles.html logoespmctm40.jpg SESSION 1 DE L'ESPACE MCTM Approches des sociétés à fondement esclavagiste et colonial http://www.lesmemoiresdesesclavages.com/moocmctm.html Premier "espace" à être mis en ligne, l'Espace MCTM ("Mondes caraïbes et transatlantiques en mouvement"), dont vous trouverez sur le MOOC la présentation détaillée, ainsi que la programmation spécifique (cliquez ci-contre). Et pour commencer, la première session, intitulée "Approches des sociétés à fondement esclavagiste et colonial", proposera jusqu'en début décembre, des modules tirés de la journée d'études du groupe de recherche menée à Sciences Po Bordeaux en mai dernier. MODULE N° 1 : Matthieu Renault, "L'Amérique de John Locke : l'expansion de la philosophie européenne" La session s'ouvre sur le module tiré de la communication de Matthieu Renault (Paris 13 / Sorbonne Paris-Cité), spécialiste de Frantz Fanon remarqué en 2011 pour son ouvrage Frantz Fanon. De l'anticolonialisme à la critique postcoloniale. Sa contribution revient sur un aspect peu diffusé et pourtant crucial du philosophe John Locke, connu pour être l'un des pères de la pensée libérale et empiriste du XVIIe siècle anglais. Car Locke eut aussi ce que Matthieu Renault nomme une "carrière coloniale" nourrie, de 1668 à 1700. locke.jpg Cette contribution interroge également la position de Locke dans l'édification d'une pensée coloniale autorisant en Amérique l'esclavage par ailleurs honni en Europe. Une investigation qui enrichit notablement toute interrogation de cet ordre, à l'image de celle qui fut naguère menée par Louis Sala-Molins quant aux intrications des philosophes des Lumières dans la perpétuation de l'ordre colonial et à propos des pratiques esclavagistes (on se souvient en 1992, de son ouvrage Les misères des Lumières. Sous la raison, l'outrage). Une analyse que nous sommes donc heureux de proposer en guise de premier module (enrichi selon l'usage, par une série de compléments, de ressources et par le volet d'évaluation accessible sur inscription). La prochaine mise en ligne dans le cadre de cette session, aura lieu le lundi 12 octobre, module tiré de la communication de Didier Nativel (CNRS, LAM, Sciences Po Bordeaux) : "Sensorialités citadines et poids de l'histoire dans l'océan indien occidental (XIX-XXIe)". En cette phase de lancement de ces Cycles d'approfondissement, je tiens, au nom de l'Institut du Tout-Monde, au nom de Sylvie Glissant, directrice de l'ITM et en mon nom propre, à remercier très chaleureusement nos différents et prestigieux partenaires pour leur confiance et leur précieux concours au volet de spécialisation du premier MOOC entièrement consacré à l'histoire et à la mémoire de l'esclavage et de la traite transatlantique. Pour ce premier espace, dédié au groupe de recherche MCTM, nos vifs remerciements vont à tous les participants de la journée d'études de mai dernier, et particulièrement à Christine Chivallon (qui coordonne avec brio ce pôle de recherche), pour sa bienveillance et l'efficacité de sa collaboration.

 

Loïc Céry

Coordonnateur numérique de l'Institut du Tout-Monde et du programme "Mémoires des esclavages" de l'ITM.

 

SOURCE/ MEDIAPART

Publié dans écrans

Commenter cet article