Le contrat Salinger, Adam Langer

Publié le par dan29000

On se souvient encore d'un brillant roman intitulé Les voleurs de Manhattan, signé Adam Langer, ancien journaliste et directeur de théâtre, publié par Gallmeister en 2012. Jusqu'où un jeune auteur peut-il aller pour être publié ? Une réflexion sans pitié pour le petit monde littéraire.

 

Adam Langer nous revient, chez un autre éditeur, Super 8, avec Le contrat Salinger, un titre qui ne pourra laisser indifférent les amateurs de polars et ceux de littérature américaine, Salinger demeurant toujours un des plus grands mystères de cette littérature.

 

C'est justement l'histoire d'un journaliste nommé Adam Langer qui fait une curieuse rencontre. Celle d'un vieux pote à lui, Conner Joyce, écrivain pas trop en forme qui va alors se confier à lui : un homme d'affaires très riche, Dexter, vient de lui proposer d'écrire un roman rien que pour lui. Un seul lecteur. Et pour cela une énorme somme d'argent.

 

Bien entendu il existe quelques clauses particulières !

 

Le contrat doit demeurer secret, le commanditaire a le droit de le modifier, et surtout ce roman ira rejoindre une étrange collection privée d'exemplaires uniques. Collection prestigieuse puisqu'on y trouve déjà Thomas Pynchon, Norman Mailer, Truman Capote ou encore... J.D. Salinger !

 

Hallucinant !

 

Se pose alors la vraie question. Philanthropie ou grosse arnaque ?

 

Ce qui fait la grande force de ce roman, au-delà d'une bonne intrigue, avec son lot de rebondissements, menaces et surprises en tous genres, est d'abord l'aspect psychologique des personnages, et ensuite le tableau au vitriol de l'industrie culturelle américaine. Thématique déjà bien présente dans Les voleurs de Manhattan. L'on pourrait d'ailleurs élargir au-delà du microcosme culturel. Quelquefois, la réalité et la fiction se mélangent, même quand on tente, comme le personnage principal, de ne pas s'y engouffrer.

 

Adam Langer, né à Chicago en 1967 est l'auteur de six romans, ce qui nous réserve encore de bonnes surprises, au-delà de ces deux premières traductions en français. Il confirme surtout avec Le contrat Salinger qu'il est un vrai page-turner. Prévoyez donc un de ces longs week-ends d'automne, car une fois la lecture de ce roman entamée, difficile d'y échapper !

 

Que demander de plus quand les jours s'amenuisent ?

 

Dan29000

 

 

Le contrat Salinger

Adam Langer

Traduit de l'anglais (États-Unis) par Émilie Didier

Éditions Super 8

2015 / 316 p / 20 euros

 

Le site de l'éditeur

 

Le site de l'auteur

 

Lire notre article sur Les voleurs de Manhattan

 

 

Publié dans lectures

Commenter cet article