COP21 : Vers une France bunkérisée durant un mois

Publié le par dan29000

 Clivage La semaine La suite Le dernier hebdo Acheter le dernier hebdo Archives Abonnement 
 
Par Erwan Manac’h - Suivre sur twitter - 29 octobre 2015

Climat : la France se bunkérise pour la COP 21

 

Le site d’information Bastamag révèle ce jeudi que le gouvernement français s’apprête à rétablir les contrôles aux frontières pendant un mois à compter du 13 novembre, le temps de la Conférence internationale sur le climat à Paris.

 

Une telle mesure, prévue « en cas de menace grave pour l’ordre public ou la sécurité intérieure » a déjà été prise à l’occasion de sommets internationaux pour éviter l’afflux de manifestants des pays frontaliers européens. Elle vise donc directement à limiter l’ampleur des marches pour le climat prévue à Paris pour l’ouverture et la fermeture de la COP 21, les 29 novembre et 12 décembre.

 

Visas refusés, effectifs de police renforcés...

 

« La Coalition climat 21, qui regroupe 130 organisations, pointe la difficulté d’obtention des visas pour les milliers de participants venant de pays du Sud. Certaines demandes sont refusées, d’autres peineraient à être traitées », note également Bastamag.

 

Les autorités françaises prévoient également un dispositif policier d’exception pour encadrer ce rendez-vous des luttes climatiques. France Info révélait en septembre une note interne à la police nationale qui demande à tous les chefs de service de limiter au maximum les congés pendant les 15 jours de la conférence.

 

Selon ce document, tous les effectifs de police devront donc être mobilisés, en prévision « de manifestations importantes, dont certaines de nature revendicative ». En clair, la police craint l’action de groupes violents dits « black blocs » à Paris.

 

 

Des marcheurs partis d’Agen en octobre pour rallier Paris témoignent également d’une présence policière importante le long de leur parcours.

 

 

SOURCE/ POLITIS

Publié dans environnement

Commenter cet article