Guardian : un millier d'artistes et universitaires pour le boycott d'Israël

Publié le par dan29000

27 octobre 2015

Dans le "Guardian" : Plus d’un millier d’artistes et universitaires pour le boycott d’Israel

 

Le quotidien britannique The Guardian publie ce mardi une lettre signée par plus d’un millier d’artistes, et d’universitaires appelant au boycott d’Israël en expliquant : "tous les ponts que nous avons essayé de construire avec Israël n’ont servi à rien".


Miriam Margolyes, actrice britannique

Des acteurs, écrivains, musiciens, éditeurs, réalisateurs répondent aux attaques du lobby israélien contre le boycott d’Israël, en s’engageant publiquement contre le" dialogue culturel" préconisé entre Palestiniens et Israéliens par ceux qui déclarent que le boycott culturel d’Israel est "discriminatoire".

 

“C’est la politique israélienne qui est discriminatoire", répond l’actrice Miriam Margolyes, qui s’engage avec les autres signataires à "ne pas coopérer avec les institutions culturelles qui sont soutenues par Israël, tant que les droits des Palestiniens sont niés."

 

“Les artistes ont utilisé la tactique du boycott contre l’Afrique du Sud de l’apartheid et nous le faisons aujourd’hui à l’encontre d’Israël parce qu’aucun gouvernement ne demande des comptes à Israël concernant ses crimes"., a-t-elle ajouté.

 

Le compositeur Brian Eno ,dont le nom apparait également dans le Guardian de ce mardi déclare qu’il apprécie le dialogue mais ne voit pas quel dialogue est possible entre un peuple désarmé et emprisonné, dont la terre ne cesse de disparaître sous ses yeux, et l’Etat lourdement armé qui la lui vole".

 

L’écrivain Ahdaf Soueif explique pour sa part : "Aujourd’hui, un artiste ou un intellectuel qui collabore à des activités financées ou soutenues par l’Etat d’Israël se rend complice du nettoyage ethnique des Palestiniens par Israël".

 

Le chanteur compositeur Leon Rosselson estime que dénoncer le boycott est un acte de trahison, l’équivalent moral de briser une grève ou d’acheter des produits de l’Afrique du Sud de l’apartheid"

 

Le réalisateur de film Omar Robert Hamilton affirme : "Ces supporters de la politique israéliennes ne parlent pas de dialogue entre Palestiniens et Israéliens. Ils parlent de dialogue entre eux et Israël. Les Palestiniens sont méprisés".

 

"Artists pour la Palestine" qui a lancé en février dernier un appel en faveur du boycott d’Israël, indique que les signataires ne cessent d’affluer, et fait remarquer que "la lettre précédemment publiée par le Gardian (le 20 octobre dernier) pour réclamer une "coexistence culturelle" aurait été plus crédible si ces signataires avaient à un moment de leur existence montré la moindre empathie à l’égard des Palestiniens martyrisés depuis plus d’un demi-siècle".

 

(Traduit par CAPJPO-EuroPalestine)

 

http://artistsforpalestine.org.uk/2015/10/27/artists-verdict-cultural-bridges-with-israel-lead-nowhere/

 

 

CAPJPO-EuroPalestine

Publié dans Monde arabe - Israël

Commenter cet article