La république sur écoute, Mediapart sous la direction de Fabrice Arfi

Publié le par dan29000

Il fut un temps où les services de renseignement, dans les dictatures ou dans les démocraties, surveillaient des suspects. Dans les pays du bloc soviétique, c'était les dissidents, aux USA et dans les dictatures sud-américaines, c'était les contestataires. Mais au 21e siècle, cela a changé. Après le 11/09 il y eut le Patriot Act aux États-Unis, et cet été, en France, il y a eu la fameuse Loi renseignement. Une loi liberticide votée fin juin 2015 sous un gouvernement dit de gauche. Orwell avait donc raison... Plus question de viser des suspects, mais juste surveiller le plus grand nombre d'individus sous divers prétextes plus ou moins vagues, sans vraiment de contrôle démocratique.

 

Avec La République sur écoute, chroniques d'une France sous surveillance, la rédaction de Mediapart, sous la direction de Fabrice Arfi, nous propose un état des lieux sur cette loi qui fut récemment contestée par de nombreuses personnalités et associations, d'autant plus que l'on sait que cela ne fonctionne pas. Sans oublier qu'Obama vient en 2015 de faire marche arrière sur la surveillance généralisée.

 

Cinq temps sont proposés pour ce livre aussi passionnant que nécessaire.

 

D'abord bien comprendre comment fonctionnent les fameux services secrets. Une démarche indispensable puisqu'un des arguments de Valls, à propos de cette loi était de légaliser des méthodes intrusives de renseignement ! Retour donc en 1960 avec le SDECE, ancêtre de l'actuelle DGSE, puis l'affaire Ben Barka en 1965, la DST et l'infiltration anti-gauchiste, le Canard enchaîné, le scandale du Rainbow Warrior, les écoutes de la cellule antiterroriste de l'Élysée...

 

Dans un deuxième temps, le lecteur va suivre la genèse de cette fameuse loi qui vient de métamorphoser le paysage démocratique de notre pays. Sans vraiment prendre le temps de débattre malgré diverses alertes citoyennes. Comme pour la loi Macron, la démocratie fut mise à mal par Valls et son équipe, illustrant les discours de Snowden sur ce nouveau mode de gouvernance basé sur un contrôle insidieux des populations.

 

Dans un troisième temps, Mediapart passe en revue les nombreuses réactions à cette loi, du Syndicat de la magistrature à Mozilla Europe, d'Esther Benbassa à Bluetouff, célèbre hacker... Tout cela débouchant, dans la quatrième partie, sur la défaite annoncée, avec le vote de parlementaires dont la plupart ne comprenaient pas vraiment tout, faisant preuve d'un rare aveuglement. Le règne des boîtes noires chez les opérateurs, des IMSI-catchers dans les rues, et des algorithmes partout pouvait commencer.

 

Circulez, il n'y a plus rien à voir !

 

Enfin, une cinquième et dernière partie est consacrée à la NSA, le principal outil mondial de la guerre économique, un outil de masse qui écoute les peuples mais aussi les présidents, les journalistes, les industriels... Instructif...

 

Notons en conclusion, une postface signée Edwy Plenel, en défense des lanceurs d'alerte afin de préserver une liberté fondamentale, le droit à l'information, une activité essentielle qui demeure aussi un axe de notre site depuis sept ans.

 

Dan29000

 

 

La république sur écoute

Chroniques d'une France sous surveillance

Mediapart, sous la direction de Fabrice Arfi

Éditions Don Quichotte

2015 / 288 p / 18, 90 euros

 

 

Le site de l'éditeur

 

Le site de Mediapart

 

Le blog de Fabrice Arfi

 

En librairie aussi, un autre livre de Fabrice Arfi que nous souhaitions chroniquer prochainement, et que Calmann-Lévy n'a pas souhaité nous faire parvenir....

Publié dans lectures

Commenter cet article