Le dernier continent, un film de Vincent Lapize, en salles

Publié le par dan29000

Durant deux années consécutives, de 2012 à 2014, le documentariste Vincent Lapize est venu à la rencontre des zadistes de NDDL (Notre Dame des Landes) près de Nantes où se mène un long combat contre un des grands travaux inutiles prévu dans l'hexagone, le nouvel aéroport de Nantes. Un projet dévastateur, aussi coûteux qu'inutile. Avec Le dernier continent, nous entendons, au fil des jours, les paroles de ceux qui vivent et résistent au quotidien, ceux qui ont depuis plusieurs années transformer la ZAD ( Zone d'Aménagement Différé) en ZAD (Zone à Défendre).

 

Quelques centaines de personnes, de tous âges et de passés différents tentent une expérience innovante. Il y a là des anciens habitants, des paysans, des militants de la gauche de la gauche, des activistes non encartés, des écologistes, des libertaires. Un bel et chaud ensemble humain qui résista aux assauts violents de l'État, un assaut nommé Opération César, assaut qui se solda par un échec cuisant pour le pouvoir en place. La ZAD continua à vivre, les premiers films et livres se firent jour, la solidarité se matérialisa face à la répression.

 

Créer c'est résister, résister c'est créer.

 

Des maisons se construisirent, des potagers furent créés, des assemblées régulières aussi, avec une idée forte, que le film rend bien. S'il s'agit de se battre contre la construction d'un futur aéroport, il s'agit aussi de résister au monde proposé par cet aéroport. Un monde où disparaissent de plus en plus vite les terres agricoles, où le béton ne cesse d'avancer, sous forme d'aéroports, de parkings, de gigantesques centres commerciaux, d'autoroutes ou de TGV... Pour le profit unique des Bolloré, Bouygues et autres Vinci !

 

Au-delà de la voix des zadistes, Le dernier continent met aussi en valeur la nature, ces 2000 hectares de forêts et prairies que veulent faire disparaître les promoteurs de ce projet mortifère, soutenu avec un bel ensemble par la gauche et la droite depuis quelques décennies. Des problématiques financières dominent, sans le moindre souci écologique, comme la construction du barrage de Sivens, le tunnel franco-italien Lyon-Turin dénoncé récemment par le célèbre écrivain italien Erri de Luca, ou encore la construction d'un nouveau Central Parc à Roybon en Isère. Autant de luttes essentielles que les lecteurs de notre site connaissent bien.

 

Au-delà des grands sommets inutiles comme la COP 21, un autre monde est possible, il commence à se construire au travers de la ZAD. Il est donc indispensable de populariser cette résistance, à la fois politique et humaine. Ce film de Vincent Lapize y parvient avec succès. Il prend le temps d'écouter les zadistes, il prend le temps de filmer la nature, il donne du temps au temps, construire un autre monde, changer la vie, débattre ensemble ne se fait pas à toute vitesse.

 

Vincent Lapize qui vit et travaille à Poitiers, fut animateur et régisseur du Festival Filmer le travail, aujourd'hui il réalise des films documentaires en poursuivant son activité d'éducation à l'image, via l'association Effet Sphère. Il a déjà une belle filmographie à son actif. Il vient d'y ajouter la réussite de ce film qui sort en salles le 11 novembre. Un film à voir afin de bien contraire l'enjeu essentiel d'un combat qui va se poursuivre en 2016 puisque le gouvernement va tenter de passer en force et qu'il échouera une fois encore. Ce film participe à cette résistance essentielle.

 

Dan29000

 

Le dernier continent

Vincent Lapize

2015 / 75' / France

Production : Réel Factory, A perte de vue

Coproduction : TéléNantes, TVR Rennes 35, Tébéo, Tébésud

Programmation : Jean-Jacques Rue (jeanjacquesrue@gmail.com)

 

Le site du film

 

Le site de l'association Effet Sphere

 

=================================

Du 11 novembre au 1er décembre :

 

Nantes : Cinéma Le concorde (Séance quotidienne).
Première en présence du réalisateur le 11 novembre à 20h45

Paris : Espace Saint-Michel (Séance quotidienne)
En présence du réalisateur du film le 13 novembre à 19h50

Rennes : Ciné TNB (Séance quotidienne)
Rencontre avec le réalisateur et de l'équipe du film  (date à venir)

Montpellier : Cinéma l'Utopia (Séance quotidienne)
Rencontre avec le réalisateur du film le 12 novembre à 20h30

Orléans : Cinéma Les Carmes (Séance quotidienne)
Rencontre avec le réalisateur du film le 17 novembre à 19h30

Hémonstoir : le 14 novembre, à la Médiathèque CAC Sud
Séance unique

Châtelaudren : le 29 novembre, Les Petits échos de la mode
Séance unique

Villeneuve d'Asq : le 30 novembre, au Kino Ciné
Séance unique en présence du réalisateur et de Sandrine Rousseau

 

  • Du 2 au 8 décembre :

Saint Gaudens : le 6 décembre, au cinéma Le régent
Séance unique en présence du réalisateur

Toulouse : Cinéma Utopia Centre (Séance quotidienne)
Rencontre dans le cadre de l'Université Populaire le 7 décembre.

Bordeaux : Cinéma Utopia (Séance quotidienne)
Rencontre avec le réalisateur du film le 8 décembre

 

  • Du 9 au 15 décembre :

Poitiers :  TAP Cinéma (plusieurs séances / semaine)
Première en présence du réalisateur, le 9 décembre.

Saint-Ouen l'Aumone : le 15 décembre, au cinéma Utopia
Séance unique

 

  • Du 6 au 13 janvier :

Marseille : Cinéma Les Variétés (plusieurs séances / semaine)
Première en présence du réalisateur, le 6 janvier

Avignon : Cinéma Utopia (plusieurs séances / semaine)
Première en présence du réalisateur, le 7 janvier

Port de Bouc : le 7 janvier au Cinéma Le Méliès
Séance unique en présence du réalisateur le 8 janvier

 

Publié dans écrans

Commenter cet article