Nantes : l'aérogare et la piste améliorables rapidement

Publié le par dan29000

L’aérogare et la piste sont tout à fait améliorables, très vite et à moindre coût…

 

 

L’Atelier Citoyen présente aujourd’hui ses solutions pour rénover la piste et l’aérogare, et montre le bilan carbone désastreux du projet de Notre-Dame-des-Landes, à quelques semaines de la COP21…

 

L’atelier citoyen publie ce jeudi 5 novembre 2015 deux nouveaux cahiers synthétisant les travaux sur la piste existante et l’aérogare

 

A partir d’une étude exhaustive de la piste s’appuyant notamment sur les connaissances d’un expert ayant travaillé aux réfections de la piste de Nantes-Atlantique, le groupe de travail rejette l’essentiel des conclusions de la DGAC prévoyant une réfection complète et couteuse. L’Atelier Citoyen s’appuie sur de nombreux exemples similaires pour  conclure qu’un resurfaçage et une mise en conformité suffisent. Le montant des travaux s’élèverait alors à 25 millions d’euros contre 355 millions d’euros prévus par la DGAC.

 

Le cahier aérogare vient compléter l’étude des architectes de Juin 2014. S’appuyant sur le projet de Vinci pour Notre-Dame-des-Landes jusqu’en 2052, le groupe de travail montre qu’un projet similaire est possible sur l’emprise foncière de Nantes Atlantique avec la même organisation et les mêmes surfaces. Le cahier révèle que dans son étude la DGAC a surévalué les surfaces de 44 % à 61%par rapport au projet prévu par Vinci pour Notre-Dame-des-Landes.

 

Le cahier présente également une étude thermique de l’aérogare, avec des pistes de rénovation et d’amélioration énergétique permettant de réduire ses consommations de 30 à 40%. Un résultat proche du projet de Notre-Dame-des-Landes.

 

Le bilan carbone du chantier de Notre-Dame-des-Landes montre que l’énergie nécessaire pour la construction de la nouvelle aérogare est trois à quatre fois plus importante que celle nécessaire à la rénovation de l’actuelle. En termes d’émissions de CO2, les calculs montrent que la construction de la nouvelle aérogare correspondrait à 110 ans des émissions de gaz à effet de serre de son exploitation, sans compter l’énergie nécessaire pour les travaux d’infrastructure (les pistes, tour de contrôle, parking et parking avion, accès routiers et ferrés…)

Le cahier aérogare présente également les projets urbains et architecturaux reçus lors de l’appel à idées coopératif.

 

Pour en savoir plus, découvrez les cahiers aerogare et piste et leurs fiches de synthèse :

 

 cahier_aerogare cahier_piste fiche_aerogare fiche_piste

SOURCE / ATELIERCITOYEN.ORG

Publié dans environnement

Commenter cet article