Palestine, la nouvelle génération fait trembler les parois

Publié le par dan29000

Communiqué de GUPS Aix-Marseille - Union Générale des Étudiants de Palestine

 

Palestine : La nouvelle génération fait trembler les parois

 

Article mis en ligne le samedi 24 octobre 2015

 

Marseille, le 22 Octobre 2015

 

Le 30 juillet, des colons israéliens ont attaqué la maison de la famille Dawabsha près de Naplouse en Cisjordanie occupée. Ali, un bébé de 18 mois brulé vif décède sur place, son père et sa mère succomberont à leurs blessures postérieurement. C’est l’attaque la plus meurtrière (parmi plus de 150 attaques) commises par les colons depuis le début de l’année 2015 selon un rapport de l’ONU.

Cette attaque a enflammé la situation, et des manifestations spontanées ont alors éclaté, prenant de l’ampleur suite aux agressions des groupes d’extrême droite, couverts par la police israélienne, à Jérusalem début septembre à l’Esplanade des mosquées.

Nous rappelons, encore une fois, que le peuple palestinien subit une colonisation contenue depuis 1948 ; Nous vivons sous l’occupation et l’humiliation d’un régime qui légalise la discrimination raciale. Il ne se passe pas un jour en Palestine sans arrestations, expulsions, confiscation de terres et démolitions de maisons. Alors par réaction à l’occupation, notre choix est la résistance.

Le soulèvement populaire de la jeunesse palestinienne aujourd’hui - dont lequel les palestiniennes sont aussi présentes en première ligne, comme jamais auparavant – confirme que cette génération ne peut plus supporter d’être le perpétuel otage de l’occupation d’une part, et des politiques absurdes de l’Autorité palestinienne et du conflit Fatah-Hamas d’autre part.

Ce soulèvement reflète la volonté de toute une génération de résister et de se libérer de l’occupation et de l’illusion des « Accords d’Oslo », de sortir de l’impasse et de l’échec des factions palestiniennes. Mais aussi de confirmer l’unité du peuple arabe palestinien ; que ça soit en Cisjordanie, à Jérusalem, à Gaza, aussi bien que dans les villes qui se trouvent aujourd’hui derrière la ligne verte et dans les camps de réfugiés au Liban et en Syrie.

Quel que soit le nom que l’on donne à ce soulèvement - une Intifada ou autre – l’idée principale est la résistance face à un régime d’Apartheid qui bouleverse notre vie quotidienne depuis des décennies.

Nous dénonçons donc la désinformation dans la couverture médiatique sur la situation en Palestine qui nuit aux valeurs de liberté et de justice et qui ouvre la porte à la propagande colonialiste du gouvernement Netanyahou ainsi qu’à l’instrumentalisation de la cause palestinienne en France et ailleurs.

Ce qui se passe en Palestine depuis 1948, est le combat d’un peuple occupé contre une puissance occupante. Les palestiniens, comme tous les peuples opprimés, ont le devoir de résister afin de s’émanciper de la joute de l’occupant. Cette résistance continuera, jusqu’à l’aube de la justice, de la liberté et de la victoire.

ARRÊT DES AGRESSIONS ET RÉPRESSION BARBARE EN CISJORDANIE ET À JÉRUSALEM !
DROIT AUX RETOUR DE TOUS LES REFUGIES PALESTINIENS !
FIN DE LA POLITIQUE DE COLINISATION ET D’OCCUPATION !
LEVÉE DU BLOCUS ILLÉGAL DE GAZA !
LIBÉRATION DE TOUS LES PRISONNIERS POLITIQUES PALESTINIENS !
FIN DE LA POLITIQUE DE LA DISCRIMINATION ENVERS LES PALESTINIENS DE L’INTERIEUR !
BOYCOTT, DÉSINVESTISSEMENT ET SANCTIONS CONTRE ISRAËL !

— 
L’Union Générale des Étudiants de Palestine, France
GUPS Aix-Marseille

Retour en haut de la page

Publié dans Monde arabe - Israël

Commenter cet article