FPLP : déclaration du prisonnier Ahmad Sa'adat

Publié le par dan29000

 

 

Déclaration d'Ahmad Sa'adat pour l'anniversaire du FPLP

Déclaration d'Ahmad Sa'adat, secrétaire général du Front Populaire de Libération de la Palestine (FPLP) à l'occasion du 48eme anniversaire de la fondation du Front. Ahmad Sa'adat est en prison depuis 2002 (maintenu jusqu'en 2006 par l'Autorité Palestinienne puis par l'occupant). Cette déclaration a été receuillie par la campagne pour la Libération d'Ahmad Sa'adat.

 

Aux masses de notre peuple, à nos camarades,


A cette occasion, nous saluons le formidable 48ème anniversaire de notre front. L'intifada et le révolution sont en progression en Palestine, avec des martyrs qui ont juré de vaincre l'occupation et d'ouvrir la voie vers une réelle autodétermination nationale, vers la libération et le retour, qui sont déterminés au fait que Jérusalem ne sera pas volé à notre peuple. Les dirigeants et les militants de notre peuple, notre jeunesse et toutes nos forces sont derrière cette Intifada, pour l'indépendance et l'autodétermination de notre terre, en rejetant toutes les tentatives d'arrêter et de détourner ce mouvement de son cours naturel et des objectifs recherchés par le soulèvement de la jeunesse.

Cette Intifada se poursuit de façon constante malgré les énormes sacrifices et malgré les tentatives de l'occupation de l'arrêter avec ses crimes flagrants et le terrorisme des colons.

Je salue les jeunes hommes et femmes, tous les jeunes Palestiniens, qui font progresser l'intifada avec des pierres, des cocktails Molotov, des couteaux et des fusils, les mères et les soeurs des martyrs et des prisonniers qui sont des modèles de force et de résilience, leurs youyous lorsqu'elles sont confrontées à la mort de leurs enfants, qui ont fait preuve de fermeté épique et de sacrifice dans leur souffrance. Toute la répression de l'Etat d'occupation sioniste, le sang et les tentatives pour briser la volonté du peuple ont échoué dans le sillage de leur fermeté.


Je salue notre peuple en lutte dans les tranchées de la résistance et de l'Intifada, face à l'occupant, cherchant à construire un avenir national et une vision politique, culturelle et humaine, et tous ceux qui luttent au niveau international, pour une société qui rejette le racisme et l'oppression dans toutes ses formes et qui construisent des relations populaires fondées sur l'égalité, l'amour, la coopération et le soutien mutuel.

Je voudrais également saluer en particulier les camarades qui allument le 48e flambeau, pour l'anniversaire de notre Front, le Front Populaire, qui s'est construit sur la lutte et le sacrifice, et continuera encore les luttes et les sacrifices. Les camarades qui continuent à marcher, portant haut la bannière de la lutte et la bannière des martyrs et des prisonniers, génération après génération.

Salutation à nos masses palestiniennes dans la patrie occupée de 1948, qui se battent  contre les actions sionistes et contre les tentatives en cours pour nous expulser de notre terre ancestrale. Saluts à notre peuple en exil dans la diaspora et dans les camps, qui ont confirmé que la souffrance de la déportation forcée de notre patrie et la douleur de l'oppression et du déplacement n'a fait que plus les déterminés à mettre fin à cette souffrance par la victoire, et à lutter aux côtés des personnes à l'intérieur de la Palestine afin d'accumuler les réalisations de la lutte, et d'ouvrir la voie sur la route du retour, le noyau fondamental de notre mouvement de libération nationale palestinien.

Pour les masses de notre peuple qui poussent en avant la flamme de l'Intifada ... L'Intifada a incarné l'état naturel de notre peuple et de son vrai chemin, émergeant en réponse à la souffrance créée par des crimes odieux, par la répression et le racisme, aux attaques de son identité nationale, de son droit à l'autodétermination, et d'une vie décente. En conséquence, et en réponse aux appels pour mettre fin à cette Intifada, ou à la domestiquer et la transformer en un mouvement tactique de manipulation dans les négociations, ou de la véritable résistance populaire à la "résistance pacifique", nous affirmons le contenu de notre projet de libération, qui est démocratique et humain. Notre Intifada et la résistance contre cette occupation est une lutte stratégique continue afin d'atteindre les objectifs et les rêves de notre peuple: à la pleine indépendance et à l'autodétermination sur l'ensemble du territoire de la Palestine, qui comprend l'établissement d'un Etat véritablement démocratique de la Palestine, anti-raciste, rejetant toutes les formes de discrimination et d'oppression, et à la fin du conflit anti-colonial en déracinant le projet sioniste de la terre de Palestine et, par conséquent, mettre fin à la base à l'oppression et  à la haine parmi la population de la Palestine, et d'établir un système politique démocratique qui respecte tous les droits individuels et collectifs, tous les droits culturels, religieux et nationaux, et l'égalité des chances et des droits sur la base du droit individuel et collectif à la liberté d'expression et les droits de l'individu. Cet Etat de la Palestine constitue le produit d'un processus démocratique globale impliquant tous les habitants de la Palestine.



Cette Intifada donne aux dirigeants palestiniens un moyen de sortir de la confusion, de la stagnation et de la dépendance sur les illusions des négociations et du règlement politique géré par le Département d'Etat américain. Confusions qui leur font perçevoir encore le gouvernement américain en tant que partenaire et ami du peuple palestinien, et qui tente de soit supprimer la lutte de notre peuple ou de l'utiliser pour obtenir un avantage dans ce contexte, confusions vides de sens et de pertinence en face du sang palestinien dans les rues de Jérusalem, et de notre patrie.

La division et les tentatives politique continuent à faire face aux efforts de réconciliation par le biais de simples mots et non pas une action sérieuse sont une insulte à notre peuple, qui attendent de tourner la page de cette période. La réalité a confirmé que ce n'est pas possible sans entreprendre un examen sérieux et une audacieuse critique de la voie politique et de la ligne de notre peuple et du mouvement national palestinien, et de travailler à reconstruire sa base, tirant les leçons des erreurs et de travailler de tout cœur pour soutenir l'intifada populaire, en pleine confiance dans la capacité de notre peuple à vaincre l'agression et à remporter la victoire sur le projet sioniste.



Sans l'unification des énergies de notre peuple, les partis et les institutions au service des objectifs de l'Intifada et des objectifs de la révolution palestinienne, resteront toujours sujets à la réflexion, au recul et aux développements négatifs. Il existe un lien objectif entre la poursuite et la progression de l'Intifada et  la situation palestinienne interne, sa stabilité interne et le rejet de la division et de l'exclusivité, et la construction d'une base solide de l'unité nationale.

Le peuple palestinien est déterminé à poursuivre l'Intifada pour l'ensemble des droits nationaux de notre peuple. Cette position est naturellement compatible avec la lutte de toutes les forces mondiales progressistes confrontés à l'arrogance impérialiste mondiale et qui luttent pour l'indépendance, l'autodétermination et la libération, pour la justice sociale, l'égalité et le socialisme, fondé sur une répartition équitable des richesses et sur les principes du droit à la paix, au rejet de la guerre, de l'impérialisme et de toutes les formes d'oppression et d'exploitation, principes auxquels le Front Populaire est engagé dans sa stratégie politique.


En conclusion, j'affirme aux masses du peuple palestinien, de la nation arabe et du monde, que le FPLP restera toujours fidèle aux principes, aux valeurs et à la vision nationale et aux objectifs énoncés par les dirigeants de notre parti, le Dr George Habash, le martyr Abu Ali Mustafa, Ghassan Kanafani, Wadie Haddad, Guevara Gaza, Abu Maher al-Yamani, Ribhi Haddad, Shadia Abu Ghazaleh et de tous les martyrs, du premier martyr du Front, Khaled Abu Aisha , jusqu'au dernier martyr du Front tombé dans la lutte.

Vive le 48e anniversaire du lancement de la construiction du Front - vers l'Intifada, la résistance et l'unité pour vaincre l'entité sioniste coloniale.


Secrétaire Général Ahmad Sa'adat - Prison de Ramon, Palestine occupée - 13 décembre 2015

Traduit par nos soins.

 

SOURCE / COUP POUR COUP 31

Publié dans Monde arabe - Israël

Commenter cet article