Le temps des révoltes, une histoire en cartes postales des luttes sociales de la "Belle époque", Anne Steiner

Publié le par dan29000

La Belle époque, cette période précédant la guerre de 14-18, ne fut pas belle pour tous. Ce fut même une époque de fortes tensions sociales dans de nombreux secteurs, un temps où il fallait encore se battre pour la reconnaissance des syndicats. Une époque où se multipliaient les grèves dures et les émeutes, avec pour exemple emblématique les célèbres révoltes des vignerons du Midi.

 

Le temps des révoltes, une histoire en cartes postales des luttes sociales à la "Belle époque" est donc un précieux document. Anne Steiner, qui est maître de conférences en sociologie à l'université de Paris Ouest Nanterre nous offre ici un vaste panorama situé de 1905 à 1911. L'auteur de Le goût de l'émeute, Manifestations et violences de rue dans Paris et sa banlieue à la "Belle époque" permet au lecteur un édifiant voyage à travers le temps, à une époque où les cartes postales tenaient un rôle très différent de celui de nos jours. C'était d'ailleurs l'âge d'or de la carte postale dont la production explosa entre 1900 et 1914. Cette forme originale permit ainsi de fixer à jamais ces révoltes urbaines ou rurales : manifestations de rue, barricades, machines détruites,demeures patronales incendiées, répression policière, sans oublier les fêtes populaires, les meetings ou les soupes.

 

Le temps des révoltes s'ouvre avec la ville de Limoges au printemps 1905, une ville ouvrière avec un fort taux de syndicalisation dans deux secteurs principaux, la porcelaine et la chaussure. Un cycle de contestation habituel, grève, manifestation, répression, prisonniers...et même en avril 1905, la destruction de la prison, suite au refus du préfet de libérer les prisonniers ! Cette année-là la France connut 830 grèves, et plus de 1300 l'année suivante.

 

La grande force de cet essai signé Anne Steiner est sans doute cette mise en regard entre récits et images de ces cartes postales devenues rares. Neuf chapitres traitant, aussi du Nord-Pas-de-Calais, de la Somme et de la célèbre jacquerie picarde, des dockers à Nantes en 1907, de la révolte des viticulteurs en Languedoc, des affranchies, avec un focus sur Gabrielle Petit, de la dynamite des boulonniers, de la grève des cheminots en 1910, avec un focus sur le sabotage, et enfin les raisins de la colère, des luttes paysannes en Champagne en 1911.

 

A une époque où la photographie de presse était encore peu répandue, ces photos d'événements sociaux étaient rapidement éditées en cartes postales par milliers. Le livre de Anne Steiner possède donc à la fois un grand intérêt historique, mais aussi affectif sur cette époque forte en résistances ouvrières et paysannes. Ajoutons que la qualité des reproductions des cartes postales est servie par un papier de qualité. En fin de volume une chronologie et une bibliographie très utiles.

 

Avec ce quatrième livre, nous achevons cette petite série de propositions pour vos cadeaux de fin d'année. Offrez des livres, en passant par votre libraire et en évitant Amazon.

 

Dan29000

 

Le temps des révoltes

Une histoire en cartes postales des luttes sociales à la "Belle époque"

Anne Steiner

Collection Action graphique

Éditions L'échappée

2015 / 176 p / 140 illustrations / 19 euros

 

 

Jeudi 17 Décembre 2015
Le Temps des révoltes
 
Anne Steiner présentera le Temps des révoltes à partir de 19h30
à la librairie Publico (145 rue Amelot, 75011 Paris)
 
 

 

Le site de l'éditeur

Publié dans lectures

Commenter cet article