Non à l'expropriation des terres de Philippe Layat

Publié le par dan29000

Non à l'expropriation des terres de Philippe Layat

 

Non à l'expropriation des terres de Philippe Layat, et pour le maintien des zones agricoles en périphérie urbaine

Philippe Layat est le dernier agriculteur de Décines Charpieu (banlieue lyonnaise) à résister contre l'expropriation de ses terres par le Grand Lyon et Ol-Group (la société de l'Olympique Lyonnais).

Le Grand Lyon lui exproprie 9 hectares à 1 € le mètre carré (ce qui est tout simplement honteux) afin de construire une route qui mènera au futur Grand Stade de l'Olympique Lyonnais, appelé Ol-Land.

Sur 80 agriculteurs expropriés, il n'y a plus que lui qui résiste....

 

Depuis trois ans, Philippe Layat, agriculteur de Décines, se bat seul face à la machine infernale du Grand Lyon, et de l'Ol-Group.

Sa propriété va être coupée en deux. Sa seule source de revenu, c'est à dire ses terres, vont laisser place à une route qui mènera jusqu'au futur Grand Stade de l'OL. C'est 9 hectares qu'on lui vole/exproprie.

C'est un patrimoine de plus de 400 ans d'une famille paysanne qui va tout simplement partir en fumée. Philippe en est malade, il ne mange plus, ne dort plus, sa santé se dégrade à vitesse grand V...

Le plus honteux, c'est le rachat de ses terrains à 1€ le mètre carré, alors que d'autres personnes expropriées ont vendu leurs terrains à 110€ le mètre carré. Lorsque les infrastructures auront été construites, les terrains de Philippe pourront coûter jusqu'à 600€ le m carré. Bien entendu, la municipalité n'a jamais autorisé le changement de statut des terres de Philippe car elle savait que le projet OL-Land était en marche.

Plus d'une dizaine de recours ont été entamés à l'aide de son avocat Etienne Tête, mais tous ont échoué. Ils sont allés jusqu'au conseil Constitutionnel, mais leur requête a été déboutée. C'est un véritable cauchemar kafkaïen pour Philippe, qui a à peine le temps de s'occuper de ses moutons et de ses cultures.

A l'heure où nous rédigeons cette pétition, les bulldozers ont déjà entamé le saccage de ses terres (alors que son dernier recours n'est pas encore passé au tribunal), et d'ici une semaine ou deux ils seront juste devant la maison de Philippe, sacrifiant au passage la résidence d'une espèce d'oiseau protégée : l'Oedicnème criard.

Les aménagements de voirie coûteront 400 millions d'euros aux contribuables, soit 800 euros par foyer fiscal du Grand Lyon.....

Défendre/ soutenir  Philippe Layat, c'est défendre les derniers agriculteurs de l'agglomération lyonnaise; c'est défendre la Démocratie face à des décisions qui se prennent en vase-clos par une petite oligarchie pré-révolution 1789; c'est se battre contre les spéculateurs voraces qui négligent l'intérêt collectif; c'est défendre l'écologie; c'est montrer qu'un rapport de force est possible face aux "puissants".

Non à l'expropriation de Philippe Layat !!!

Liens : http://www.editions-rjtp.com/corrompu/index.htm

http://www.youtube.com/watch?v=w0CeFhMtbhU

http://www.dailymotion.com/video/xq6mbo_un-paysan-expulse-par-le-grand-lyon_news

Publié dans actualités, environnement

Commenter cet article