Rémy, ouvrier, mort à PSA Mulhouse

Publié le par dan29000

 

Publié le 16 décembre 2015

Un mort au travail de plus ! Rémy Daboudet, ouvrier au montage à PSA Mulhouse, s’est fait écraser par une voiture sur le parking de l’entreprise, alors qu’il terminait sa nuit de travail. C’est avec une grande tristesse que ces collègues, et ses camarades de la CGT ont appris la nouvelle. Tristesse, mais colère aussi.

 

Colère parce que les conditions de travail sont chaque jour plus déplorables. Parce que les problèmes de circulation et d’éclairage avaient déjà été signalés.

 

Colère parce qu’on n’a pas envie d’attendre la mort d’un collègue pour avoir le droit à un minimum de sécurité, pour avoir le droit de gagner son pain sans risquer la mort.

 

Colère parce que les médias ne le traiteront que comme un fait divers de plus, s’ils en parlent.

 

Colère parce que Rémy n’est pas le premier, et ne sera malheureusement pas le dernier à mourir dans la tôle !

 

Colère parce que les leçons de morale de la direction sur la sécurité nous cassent les oreilles, quand on voit qu’un simple éclairage de qualité n’est pas mis en place !

 

La direction ne s’intéresse qu’au profit. La sécurité passe après tout le reste ! Si on ne lui impose pas de prendre de vraies mesures, personne ne le fera.

 

Pour Rémy, et pour tous les autres :

 

Plus jamais un mort dans nos boites ! Nos vies avant tout !

 

 

SOURCE/ REVOLUTIONPERMANENTE.FR

Publié dans actualités

Commenter cet article