Le Hamas et le monde, de Leila Seurat, CNRS éditions

Publié le par dan29000

Depuis sa création, notre blog suit l'actualité israélo-palestinienne. C'est dans ce cadre que nous chroniquons aujourd'hui une étude publiée par les éditions du CNRS, Le Hamas et le monde, signée par Leila Seurat, spécialiste du Moyen-Orient, une étude salutaire permettant d'en finir avec pas mal d'idées préconçues colportées par les médias.

 

 

Le grand mérite de cette étude scientifique du Hamas, sous l'angle de sa diplomatie internationale, est d'en finir avec les approches réductrices, voire manipulatrices, à son propos. Pour les uns, le Hamas est juste une organisation islamiste, pour les autres une organisation terroriste, pour d'autres encore une création de l'État d'Israël afin de contrecarrer l'OLP. Après une longue introduction où l'auteure, docteure en science politique (Sciences Po Paris) et membre du Think tank "Noria Research" nous narre la genèse du Hamas fondé en 1987, issu de la branche palestinienne des Frères musulmans ( datant de 1928, fondé par Hassan al-Banna en Égypte), quatre grandes parties sont proposées au lecteur.

 

Les principales orientations de la politique étrangère du Hamas depuis 2006, rapport avec Israël, diplomatie avec le reste du monde, en particulier avec la Syrie,l'Iran et l'Égypte, ce qui n'est pas simple pour cette organisation sunnite mais proche de l'Iran chiite. Dans un deuxième temps, Seurat examine les objectifs du Hamas à l'intérieur de Gaza. Rappelons deux faits importants, sa victoire électorale aux municipales de 2005 dans la bande de Gaza et l'annulation en décembre 2014 par la justice de l'inscription du Hamas sur la liste des organisations terroristes de l'Union européenne. Rapprochement avec le Fatah, recherche de ressources matérielles, bonne gouvernance et concurrencer l'OLP étant les principaux objectifs.

 

Dans un troisième temps, Leila Seurat examine la place de l'idéologie dans la politique étrangère du Hamas, justifier la trêve actuelle, s'adapter au contexte et lutter contres les concurrents islamistes. Enfin, l'ultime partie est consacrée aux processus de décision. Les centres de pouvoir du Hamas étant répartis à Gaza, mais aussi en Cisjordanie, à l'extérieur, sans oublier les prisons israéliennes où sont détenus nombre de ses militants. D'où des décisions collectives ou parfois unilatérales. Tout ceci sur fond de pressions des soutiens, et culture du secret en rapport avec la clandestinité.

 

Cette étude précise et documentée de Leila Seurat permet de mettre en lumière cet acteur politique majeur dans le conflit israélo-palestinien, en allant bien au-delà de la simple coloration religieuse mise en avant par des médias souvent paresseux.

 

 

Dan29000

 

Le Hamas et le monde

Leila Seurat

Préface de Bertrand Badie

CNRS éditions

2015 / 344 p / 25 euros

 

 

 

Le site de l'éditeur

 

 

 

Entretien avec l'auteur pour l'AFPS

 

 

==============================

 

Revue de presse

 

Presse :

 

"L'ouvrage de Leila Seurat est bien plus qu'une tentative de rehabilitation du Hamas. II s'agit d'abord de comprendre ce phénomène comme un fait social. A partir de nombreux entretiens et d'une etude approfondie des sources, la jeune politiste ouvre la boîte noire du Hamas et nous fait entrer dans le labyrinthe de cette organisation complexe dont le commandement est partage entre la Palestine, les prisons en Israel et l'étranger."

Gaïdz Minassian, Le Monde, 4 novembre 2015

 Le Hamas et le Monde était le "livre du jour" dans Le Monde du 4 novembre 2015.

 

"Dans un bref retour sur les origines du mouvement palestinien, créé en décembre 1987, et via les grandes étapes de sa politique étrangère, la chercheuse Leila Seurat insiste sur deux éléments-clés : d’une part, la recherche d’autonomie par rapport à la confrérie des Frères musulmans, dont le Hamas est une émanation ; d’autre part, la relativisation de sa dimension religieuse au profit du pragmatisme. Ainsi, la stratégie du mouvement s’est adaptée en fonction de l’évolution du contexte politique, le conduisant par exemple à s’éloigner du président égyptien Mohamed Morsi, discrédité. Le Hamas mobilise également différents référents idéologiques, dont le plus important est le « front de résistance », décliné diversement selon les situations, comme en témoigne la justification de sa proximité parfois compliquée avec l’Iran chiite. Enfin, Seurat montre que sa diplomatie dépend aussi de sa complexité organisationnelle, qu’expliquent notamment des facteurs socio-économiques (une trêve signifie la chute des rentrées fiscales liées au commerce informel), voire personnels."

Nicolas Appelt, Le Monde diplomatique, décembre 2015

 

"Un livre particulièrement éclairant pour comprendre la strategie politique, entre compromis et unilateralisme, d'une des pieces maîtresse
de la résistance palestinienne."

Louisa Yousfi, Sciences Humaines, février 2016

Commenter cet article