Les citoyens ont de bonnes raisons de ne pas voter, de Thomas Amadieu et Nicolas Framont

Publié le par dan29000

2016, année sans élection, enfin normalement... Après 2015, forte année électorale, et 2017 année électorale déterminante. L'an passé, les élections connurent deux chocs importants, la montée régulière du Front National et l'abstention. La première nous inquiète, l'autre a plutôt tendance à nous réjouir. Alors quand les éditions Le bord de l'eau, publient un livre écrit par deux sociologues, intitulé Les citoyens ont de bonnes raisons de ne pas voter, cela ne pouvait que nous interpeller.

 

 

 

Déjà avant l'arrivée de Sarkozy en 2012 nous avions chroniqué Blanc c'est pas nul, de Bruno Gaccio. Des années plus tard le vote blanc ou nul n'est toujours pas pris en compte. L'abstention, elle, continue de monter. Il n'est donc pas inutile, à froid, de comprendre de quoi l'abstention est-elle le nom ? Ces abstentionnistes sont-ils des crétins, des pêcheurs à la ligne, des idiots pas même utiles, des déçus de la politique ambiante, des égoïstes oublieux des luttes ayant apporté le droit de vote ? L'auteur de cet article a entendu une belle collection de propos désagréables sur les réseaux sociaux quand il défendait l'abstention.

 

Cet essai est publié dans une collection intitulée Pour mieux comprendre, ce qui d'emblée nous parle bien. Après avoir rappelé que ce phénomène est en développement, que pour le moment, les remèdes proposés sont consternants, le vote obligatoire ou culpabiliser les citoyens, tout cela dans le cadre habituel de nos élus refusant la moindre remise en question des institutions, si fossilisées fussent-elles !

 

Thomas Amadieu et Nicolas Framant, tous deux sociologues et enseignants à l'Université Paris-Sorbonne, faisant partie du Groupe des méthodes d'analyse sociologique de la Sorbonne (GEMASS), le premier étant chercheur associé, le second membre du groupe. Le duo analyse en quatre temps ce phénomène de masse, et propose quelques pistes pour en sortir. L'abstention et ses préjugés : paresse, individualisme, manque de compétence politique... Puis le fameux "Tous pourris", des élus hors-sol, impuissants, sauf à défendre les intérêts des puissants. Vient ensuite l'habituel Blanc bonnet et bonnet blanc, le clientélisme des classes supérieures, droite ou gauche mais politique économique identique, obsolescence avancée du clivage droite-gauche... Enfin, la réalité des partis politiques au service des élites et les faux remèdes habituels...

 

En conclusion, les auteurs, en survol accéléré, proposent quelques pistes qui ne nous ont pas vraiment convaincu, mettre fin au clientélisme oligarchique ou permettre au peuple d'agir politiquement. Certes des pistes positives, mais qui ne changeraient pas la nature profonde de cette démocratie représentative... Mais ceci est un autre débat, reste que ce livre, d'un accès facile devrait être lu par ceux qui votent encore afin qu'ils saisissent que l'abstention est très politique, très réfléchie, très documentée, dans la majorité des cas. Ce livre est donc très utile, à lire avant l'an prochain, car dans notre pays on vote souvent, mais sans beaucoup de changements profonds ensuite.

 

Dan29000

 

 

Les citoyens ont de bonnes raisons de ne pas voter

Thomas Amadieu, Nicolas Framont

Éditions Le bord de l'eau

Collection Pour mieux comprendre

2015 / 160 p / 15 euros

 

 

Le site de l'éditeur

 

 

Entretien avec les auteurs

Publié dans lectures

Commenter cet article