Masud Naveed, 15 ans, mort étouffé dans un camion

Publié le par dan29000

Un adolescent est mort

 

 

 

 

 

Masud Naveed avait 15 ans. Il aurait dû rejoindre sa famille légalement au Royaume-uni, mais les autorités britanniques ont rejeté sa demande. Il a fallu plusieurs semaines pour que la presse britannique fasse état de son décès étouffé dans un camion lors d’une tentative de passage.

 

http://www.theguardian.com/world/2016/jan/24/masud-should-not-have-died?CMP=twt_a-world_b-gdnworld

 

Il s’agit du premier décès à la frontière britannique connu cette année.

Côté britannique des choses commencent à bouger. Des juristes ont commencé à travailler sur la situation des mineurs bloqués à la frontière et pouvant être réunis à des membres de leur famille au Royaume-uni. Le procès de Rob Lawrie (voir ici, ici et ), qui avait été arrêté alors qu’il essayait d’amener une petite fille Afghane à sa famille en Angleterre a aussi contribuer à sensibiliser l’opinion britannique.

http://www.theguardian.com/uk-news/2015/dec/13/uk-failing-children-asylum

Les tribunaux britanniques ont été saisis de la situation de trois adolescents et d’un adulte souffrant de troubles psychologiques, et ont jugé que ces personnes pouvaient rejoindre légalement leur famille au Royaume-uni, ouvrant une jurisprudence.

http://www.theguardian.com/uk-news/2016/jan/20/four-syrian-refugees-must-brought-calais-camp-britain-judges-rule

Une campagne d’organisations britanniques, appuyée par la visite du leader de l’opposition travailliste au bidonville de Grande-Synthe, contraint le gouvernement de David Cameron à plus d’ouverture quand à l’accueil d’exilé-e-s mineur-e-s déjà présent-e-s en Europe (la position du gouvernement britannique était jusqu’à présent de n’accueillir des réfugié-e-s qu’à partir des camps dans les voisins de la Syrie, à l’extérieur de l’Union européenne).

http://www.theguardian.com/world/2016/jan/23/britain-poised-open-door-migrant-children?CMP=twt_gu

Mais cette ouverture est pour l’instant réservée aux enfants syriens, dans un cynique « tant pis pour les autres ».

http://www.theguardian.com/uk-news/2016/jan/27/syrian-refugee-children-to-be-made-welcome-in-uk

 

 

Côté français, le dispositif sous-dimensionné confié à France Terre d’Asile sert toujours d’alibi à l’Aide Sociale à l’Enfance du Pas-de-Calais pour ne rien faire. L’État, condamné par le Conseil d’État à recenser les mineur-e-s isolé-e-s présent-e-s à Calais pour en saisir l’Aide Sociale à l’Enfance n’obéit pas aux injonctions du tribunal. Et la capacité des Britanniques présents depuis quelques mois à faire bouger les lignes contraste avec la passivité des associations françaises qui constatent la situation depuis des années. Si la loi française sur la protection des mineurs en danger avait été appliquée, Masud Naveed aurait été protégé, hébergé, et accompagné dans ses démarches juridiques pour rejoindre sa famille.

 

SOURCE/ PASSEURS D'HOSPITALITES

 

Publié dans actualités

Commenter cet article