Je parle en tant que Marocaine...

Publié le par dan29000

« Je parle en tant que Marocaine » – Aux Occidentaux qui se permettent de me traiter de raciste

 

, par Ibn ARABI Myriam

 

Ce cri de colère d’une jeune prof Française et Marocaine aura-t-il la vertu de ramener à la réalité et à un minimum de décence la cohorte des néo-obscurantistes attachés à soutenir l’idéologie féodale que l’Arabie Séoudite (où elle règne sans partage) travaille à diffuser chez nous, ainsi que les chers Frères Musulmans dans une version plus doucereuse ? Ne rêvons pas…


Ce message s’adresse aux Occidentaux qui se permettent de me traiter de raciste, au motif de mon auto-critique civilisationnelle. Je parle en tant que Marocaine.

Désolée si notre décadence à nous les « Arabes » vous dérange, mais croyez moi, moi elle me fait carrément souffrir. Et nous sommes quelques uns à en souffrir. On ne veut plus que notre culture soit un nid à obscurantistes, on ne veut plus que chez nous on exige des femmes d’être vierges avant le mariage, on ne veut plus de l’inégalité des sexes devant la justice et l’héritage, on ne veut plus que les homosexuels soient traités au mieux de malades, au pire jetés en prison, on ne veut plus être obligés de faire le Ramadan... etc..

On étouffe, on crève de cette civilisation rétrograde et misogyne qui considère les non musulmans comme des mécréants. On crève aussi d’antisémitisme culturel.

Nos maux sont pléthore !

Ne nous interdisez pas d’avoir l’ambition de nous mettre au niveau des autres nations. C’est un droit fondamental. Et le passage par un diagnostic courageux et lucide est obligatoire.

L’islam n’a pas évolué depuis 1000 ans et c’est criminel de maintenir tout un peuple ainsi dans l’ignorance crasse et l’orthopraxie bigote. Nous ne participons pas à la Modernité, nous nous contentons de la consommer, et cela n’a que trop duré.

Alors, votre obsession du racisme (due à la Seconde Guerre mondiale et à la colonisation) devient un véritable problème pour nous, nous les « Arabes » qui dénonçons nos tares. Kamel Daoud, Boualam Sansal, Fethi Benslama, Mohamed Arkoun et tant d’autres, nous nous faisons traiter de racistes par certains Européens, alors que nous sommes d’authentiques citoyens de culture arabo-musulmane, qui hurlons de douleur de nous voir aussi rétrogrades. .... et vous, sans comprendre notre posture, vous nous traitez de racistes !

Savez vous seulement que vous empêchez ainsi les progressistes de lutter contre l’islamisme qui est pourtant en pleine ascension ? ?? Vous nous flinguez. ... comme si au final, cela vous arrangeait que nous restions arriérés. ...

Nous aussi, nous allons nous mettre à vous traiter de racistes quand vous denoncerez les partisans de l’interdiction de l’IVG chez vos compatriotes, tiens ! Non , mais franchement, sortez de votre abominable ethnocentrisme et arrêtez de croire que le monde entier vit la civilisation islamique de l’extérieur !

NOUS EN FAISONS PARTIE ET NOUS NOUS EN RÉCLAMONS... À CE TITRE, NOUS NE POUVONS PAS ÊTRE RACISTES !

Vous avez toujours ce regard du colon certes complaisant, mais colon quand même, qui estime que les Arabes sont tellement inférieurs qu’ils n’ont pas le droit d’évoluer à coup d’auto-critique. Vous avez mené vos révolutions, vos combats contre l’Église, vos luttes pour l’égalité des sexes alors POURQUOI PAS NOUS ?

Dénoncer la décadence d’une civilisation parce qu’on espère sa sortie de l’obscurantisme, ce n’est pas être raciste. C’est rigoureusement le contraire. Nous les « Arabes » méritons et pouvons trouver notre place dans le concert des civilisations modernes. Mais ça passe par une identification de nos tares.

On a du boulot et c’est titanesque. Alors, laissez-nous bosser. Nous ne sommes pas responsables de votre sentiment de culpabilité et de votre obsession de réparer tout le mal que la colonisation a fait. Alors, gardez-le pour votre usage personnel et ne le dégainez pas à notre encontre. Techniquement c’est faux et concrètement, ça sabote notre travail.

Merci.

PS : j’ai utilisé le vocable « Arabe » par facilité pour désigner une zone géographique aux identités métissées dont la composante amazighe est déterminante. D’où les guillemets. Tous les Arabes ne sont pas musulmans et tous les Amazighs ne sont pas aussi arabes ... etc.

 

Myriam Ibn Arabi - 23 janvier 2016


Publié dans actualités

Commenter cet article