Je vous écris de l'usine, Jean-Pierre Levaray, chez Libertalia

Publié le par dan29000

Les lecteurs habituels de notre blog connaissent bien Jean-Pierre Levaray car nous avons souvent chroniqué ses livres. En janvier dernier, les éditions Libertalia nous proposèrent Je vous écris de l'usine, un épais recueil de chroniques écrites dans le mensuel CQFD.

 

 

L'auteur de Tue ton patron délaisse un moment la fiction pour nous embarquer dans la vie d'une usine, celle où il travailla durant bien des années. Le genre d'usine que l'on aimerait bien un jour futur voir disparaître, comme les centrales nucléaires ou les usines d'armement. Une usine filiale de Total jusqu'en 2014, classée Seveso 2, produisant des engrais chimiques, non loin de Rouen, à Grand-Quevilly.

 

 

Jean-Pierre Levaray a donc, durant une dizaine d'années (2005-2015), raconté sa vie d'ouvrier, une vie d'ouvrier contrastée, sans doute comme toutes les vies des salariés. Il y a nombre de fléaux, l'amiante, les accidents du travail, les potes disparus, le matériel obsolète, sans oublier les fameux stratèges dont les profits ne sont et ne seront jamais suffisants, même à deux chiffres, et enfin les plans sociaux, qui portent mal leurs noms.

 

 

Pourtant existent aussi la solidarité ouvrière, les luttes et la joie qui s'y faufile. Le plus passionnant étant ces tranches de vie, comme le chantait François Béranger, différents portraits qui donnent une forte coloration à Je vous écris de l'usine. Manuel, l'homme énervé toujours en colère malgré les anxiolytiques, ou Fredo un prolo de Saint-Nazaire qui participa à l'occupation de la Sorbonne en 1968, aimant les Cramps et distribuant le 1er mai, Le droit à la paresse de Paul Lafargue, et qui rappelle à juste titre le droit à voler des ouvriers, qui ne font que récupérer le vol institutionnel de leurs exploiteurs de patrons.

 

 

Comme nous l'écrivions cette semaine à propos de la sortie en salles du film Comme des lions, Je vous écris de l'usine, donne à entendre la parole ouvrière, une parole presque toujours absente des médias dominants, c'est le grand intérêt de cet ensemble de chroniques.

 

 

Dan29000

 

 

Je vous écris de l'usine

Jean-Pierre Levaray

Préface de Hubert Truxler

Éditions Libertalia

2016 / 376 p / 15 euros

 

 

Le site de l'éditeur

 

Le site de CQFD

 

 

Samedi 2 avril, 20h, Marseille.


Les amis de CQFD organisent une présentation de Je vous écris de l’usine, en présence de l’auteur.
Au Manifesten, 59 rue Thiers, 13001 Marseille.

 

+
16 avril St Etienne du Rouvray (Espace Culturel Technopole) 15H
23 avril:Lyon Librairie La Gryphe 15H
30 avril Rouen, salon du livre Libertaire (Halle aux toiles) à partir de 14H

Publié dans lectures

Commenter cet article