Journée de la terre : rencontre avec Salah Hamouri

Publié le par dan29000

Rencontre-débat avec Salah Hamouri

GUPS - 75020, samedi 26 mars 2016

A l’occasion de la Semaine contre l’Apartheid israélien, et le 40ème anniversaire de la Journée de la Terre

 

 

L’Union Générales des Etudiants de Palestine (GUPS Paris) vous invite à une

Rencontre-débat avec Salah Hamouri

 

Samedi 26 Mars 2016 à partir de 19h

Au 33 rue Vignoles 75020 Paris

(Métro ligne 9 : station Buzenval)

 

Depuis 2012, dans le cadre de l’Israeli Apartheid Week de nombreux événements sont organisés par la GUPS en France visant à faire connaître le patrimoine et la culture de la Palestine, ainsi sensibiliser l’opinion sur le système d’apartheid d’Israël contre le peuple palestinien et à renforcer les liens de solidarité.

Cette année GUPS Paris dédie la commémoration de la Journée de la Terre - dans ce cadre là - à la question des prisonniers politiques palestiniens détenus par Israël, en organisant :

Une projection du film "Palestine : la case prison" (58 mn. 2015) ; un documentaire de Franck Salomé sur la situation des prisonniers politiques et d’opinion palestiniens au regard du droit international. A travers des interviews d’anciens détenus et de leurs familles, ainsi que de juristes palestiniens, israéliens et internationaux et d’anciens soldats israéliens, le documentaire montre l’utilisation systématique par l’armée israélienne de la prison comme arme de répression contre la lutte des Palestiniens pour leurs droits et pour la création d’un Etat palestinien viable et indépendant. Les Palestiniens emprisonnés le sont pour des motifs politiques.

Vous pouvez voir la bande-annonce par ici : https://vimeo.com/122109481

Suivi d’un débat avec Salah Hamouri, l’ancien prisonnier politique franco-palestinien, injustement emprisonné par Israël pendant près de sept ans, libéré fin 2011 dans un accord d’échange de prisonniers. Aujourd’hui il est étudiant en droit mais il ne pouvait plus assister à ses cours à l’université de Bir Zeit à Ramallah à cause un « ordre militaire israélien » lui signifiant une interdiction d’entrer en Cisjordanie.

Récemment son épouse, enceinte de six mois et employée au consulat général de France, a été refoulée à l’aéroport de Tel-Aviv.

Entrée libre avec PAF 5 euros

Pour plus d’info : gupsparis@gups-france.org

 

SOURCE/ FRANCE-PALESTINE.ORG

Publié dans Monde arabe - Israël

Commenter cet article