NDDL, journées d'actions décentralisées

Publié le par dan29000

Journées d’actions décentralisées - 25/26 mars

mardi 8 mars 2016, par zadist

 

25/26 mars – Notre-Dame-des-Landes – comités vs PS

Journées d’actions décentralisées

 

- Pour l’abandon du projet d’aéroport
- Pour l’avenir de la zad
- Pour en finir avec les menaces d’expulsion des paysans et habitants de Notre-Dame-des-Landes

 

Le 25 mars, tous les paysans et habitants dits "historiques" de la zad de Notre-Dame-des-Landes seront expulsables suite au procès intenté en janvier dernier à leur encontre à la demande du gouvernement. Celui-ci espérait faire partir les résistants du bocage sous la menace, mais les comités de soutien ont décidé, au contraire, de faire de cette date fatidique un nouveau temps fort de la mobilisation en cours.

 

Nous appelons à s’organiser aux quatre coins du pays pour rappeler au Parti Socialiste, en tant que parti au gouvernement et promoteur du projet d’aéroport, notre détermination ferme et partagée : il n’y aura jamais d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes ! La zad fleurira longtemps !

Nous invitons chacun à intervenir les 25 et 26 mars là où le PS et ses élus sont au pouvoir et présents - qu’il s’agisse des mairies, conseils départementaux, régionaux ou des permanences du Parti Socialiste... Chaque comité choisira à qui il entend s’adresser et sous quelle forme.

Les comités montreront ainsi, en actes, que consultation publique ou pas, la lutte continue dans les mois qui viennent sur le terrain, dans les rues, sur les routes et dans les bourgs.

Les 25 et 26 mars, nous agirons en solidarité avec les habitants et paysans de de la zad de Notre-Dame-des-Landes. Nous agirons aussi parce que ce qui se joue à Notre-Dame-des-Landes entre en résonance avec nos luttes locales contre les destructions environnementales et sociales, avec nos propres combats face à la disparition des terres agricoles, face aux causes du changement climatique ou aux lois liberticides de l’état d’urgence. Nous agirons partout parce qu’il est de temps de marquer un refus ferme de la marchandisation continue des territoires, de nos vies, et parce qu’il s’est ouvert dans le bocage un front porteur d’espoir.

Nous sommes tous/toutes des habitant-e-s qui résistent. Nous le ferons savoir les 25 et 26 mars !

Les comités locaux réunis en inter-comités le 28 février

 

SOURCE/ ZAD.NADIR.ORG

Publié dans environnement

Commenter cet article