Comment les criminels du climat ont capturé la COP21

Publié le par dan29000

Le livre de cuisine des multinationales

Comment les criminels du climat ont capturé la COP21

On peut vous pardonner de croire que les multinationales ont changé d’état d’esprit et sont maintenant prêtes à sérieusement combattre le changement climatique. Parmi leurs spécialités sur leurs menus, on trouve le choix du gaz naturel à faible émission de carbone, un prix mondial du carbone, des « émissions zéro avant la fin du siècle », ou « l’agriculture climato-intelligente ». Mais ce n’est hélas pas un changement d’état d’esprit...

 
 

Consulter le rapport

English version here
Versión española disponible aquí

Pelons les couches de relations publiques et nous trouverons que la catastrophe climatique est toujours au menu. Les multinationales rédigent des recettes qui garantissent la cuisson de la planète :

On ne peut pas choisir les meilleurs ingrédients – une croissance économique maximum et une « meilleure » énergie fossile (le gaz naturel) doivent être inclus. Des mesures conflictuelles comme les restrictions d’importation d’énergies fossiles polluantes doivent être exclues.

On ne peut pas contrôler le processus de cuisson – les signaux du marché et non les autorités de réglementation nous indiqueront la direction à suivre.

C’est toujours la même vieille recette, les mêmes modèles économiques, qui passent pour des « cordons verts » – ils veulent paraître verts, mais l’agenda de l’industrie est de continuer à émettre des gaz à effets de serre et à les « pomper » de l’atmosphère avec de nouvelles technologies fantasques.

 

Dans certain cas, ce sont juste les restes d’hier présentés comme un nouveau repas – avec l’agriculture industrielle redéfinie comme « climato-intelligente » par exemple.

 

Ce rapport montre quand, où et comment les multinationales tentent de capturer l’agenda politique des négociations climatiques de l’ONU qui se dérouleront cet hiver à Paris : la COP 21.

Attached files: 
 
 
SOURCE/ CORPORATEEUROPE.ORG

Publié dans environnement

Commenter cet article