Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

De Tunis à Gaza, des ateliers d'écriture

Publié le par dan29000

Des ateliers d’écriture, de Tunis à Gaza

 

 


Lundi 28 mars, l’association Fanni Raghman Anni, l’association Ville pour tous et le Forum social palestinien pour le développement ont organisé une conférence de presse à Tunis pour donner le coup d’envoi au projet « Écrivains influents » [كتّاب مؤثرون]. Il s’agit d’un projet associatif qui tend à renforcer les capacités des jeunes écrivains à mobilité réduite en Tunisie et en Palestine.

 

 

Selon Hamdi Jouini, fondateur de Fanni Raghman Anni, ce projet va servir à former cette catégorie d’écrivains tunisiens et palestiniens en techniques de narration et d’écriture littéraire. Suite aux ateliers d’écriture, une publication collective sera diffusée sur une plate-forme numérique ainsi qu’un livre édité par les associations partenaires. Des rencontres avec des écrivains arabes et tunisiens auront lieu par Skype entre les deux pays.

Nous allons créer un réseau entre les écrivains des deux pays afin de leur donner un espace d’expression et de création. Notre rôle sera de les encadrer par des ateliers et de donner une visibilité à leurs créations non seulement en Tunisie mais aussi dans le monde arabe,

explique Hamdi.

Imed Loulou, membre du Forum social pour le développement (Palestine), a dénoncé le blocus sur Gaza surtout après la fermeture des frontières égyptiennes. Cet embargo empêche, en effet, les membres de son association ainsi que les jeunes écrivains à venir en Tunisie. « Ce qui nous laisse devant l’unique choix de communiquer via internet en attendant que la situation s’améliore », espère le jeune palestinien installé en Tunisie.

Houda Abbassi, présidente de l’association Ville pour tous, souligne la singularité de cette initiative. «&nbspEn Tunisie, les associations qui s’occupent des handicapés sont concentrées sur les besoins essentiels comme l’éducation, la santé et l’emploi. En même temps, les handicapés sont aussi des artistes qui ont besoin de s’exprimer et de s’épanouir. Ce projet va leur donner un espace et des outils pour forger leur passion et pourquoi pas devenir des écrivains confirmés » affirme Houda Abbassi avant d’appeler toutes les organisations de la société civile ainsi que le ministère des Affaires sociales à soutenir le droit d’accès à la culture des handicapés.




 
 

Henda Chennaoui

Journaliste indépendante, spécialiste en mouvements sociaux et nouvelles formes de résistance civile. Je m'intéresse à l'observation et l'explication de l'actualité sociale et économique qui passe inaperçue.

 

SOURCE / NAWAAT.ORG

Commenter cet article