Houria Bouteldja : Une haine, une cible, par Eric Hazan

Publié le par dan29000

Une haine, une cible - par Eric Hazan

 

« C’est une femme, elle a un maintien noble et fier, elle s’exprime avec tranchant, et en plus elle est arabe. C’est trop. »

 

Dans Ce soir ou jamais, le 18 mars dernier, un certain Thomas Guénolé s’est livré à une attaque d’une rare violence contre Houria Bouteldja à propos de son livre, Les Blancs, les Juifs et nous. Il lisait ses notes, il avait bien répété. Houria était antisémite au point de vouloir envoyer les Juifs en camps de concentration, elle était misogyne et homophobe, communautaire et raciste, elle délivrait à qui voulait le permis de violer. On dira que peu importent ces élucubrations d’un folliculaire obscur – mais on aura tort : ces propos ont été repris de façon venimeuse par Marianne et par l’Express, et des extraits de l’émission circulent aujourd’hui sur quantité de sites qui, eux, sont vraiment racistes. Du coup, Houria, qui est depuis longtemps attaquée en paroles et en actes, si elle reçoit de toutes parts des encouragements d’antiracistes, écope aussi d’une foule de messages insultants et menaçants.

Pourquoi Houria, qui n’est pas la seule à dénoncer le racisme « décomplexé » qui sévit actuellement en France, est elle une cible privilégiée ? La réponse me semble claire : c’est une femme, elle a un maintien noble et fier, elle s’exprime avec tranchant, et en plus elle est arabe. C’est trop. Elle ne se tient pas à la place qui lui revient, elle bouscule la hiérarchie des rapports sociaux, bref, elle exagère.
L’équipe de la Fabrique, qui a édité le livre d’Houria, la soutient et la défendra contre les attaques de ceux qui sont tout autant nos ennemis que les siens. La libre expression en France ? Comme disait Paul-Louis Courier en 1820,

« Sauriez-vous un pays où il n’y eût ni gendarmes, ni rats de cave, ni maire, ni procureur du roi, ni zèle, ni généraux, ni commandants, ni nobles, ni vilains qui pensent noblement ? Si vous savez un tel pays sur la mappemonde, montrez-le moi, et me procurez un passeport. »

SOURCE / LUNDI.AM

Publié dans actualités

Commenter cet article

Albatros23 21/11/2016 18:35

M. HAZAN, malgé tout le respect que je vous porte, je trouve qu'il y a dans cet article quelque chose qui tient du procès d'intention, et qui est extrêmement déplaisant : non seulement vous ne répondez pas au fond des arguments de M. GUENOLE (je suis prêt à admettre que sa critique pourrait elle-même être critiquée), mais vous semblez en plus considérer que par principe, les attaques contre le livre de Mme BOUTELDJA sont l'expression d'un racisme et d'une misogynie inavouée. Pouvez-vous me dire en quoi le fait qu'elle soit "femme", qu'elle ait "un maintien noble et fier", et qu'elle soit "arabe", devrait la dispenser de toute critique? Après avoir lu son livre attentivement, je suis d'accord avec M. GUENOLE. Et si je pense que son propos est essentialiste, racialiste et homophobe, ce n'est pas parce qu'elle est femme et arabe. C'est parce qu'elle est essentialiste, racialiste et homophobe.

dtc 04/04/2016 11:38

comme si le contradicteur de cette imbécile raciste et homophobe de bouteldja était un raciste ahahaha, houria c'est comme hazan, aucun argumentaire...quils ne pleurnichent pas de se faire exterminer intellectuellement...

dan29000 04/04/2016 18:19

Je vois que vous, par contre, vous ne manquez pas d'arguments...Imbécile, raciste, homophobe, pleurnicher...Quoi d'autres ? Généralement on manie l'insulte quand on a pas vraiment le QI pour répondre...