Au Brésil, une bonne nouvelle pour les Arara

Publié le par dan29000

Survival fait campagne depuis des décennies en faveur des droits des Arara.

© John Miles/Survival

 

 

Après trente ans de lutte pour protéger leurs terres de l’invasion de milliers de colons et bûcherons illégaux, un petit groupe d’Indiens amazoniens célèbre sa victoire. En effet, le président brésilien a, le mois dernier, signé un décret démarquant officiellement la réserve de la tribu arara.

 

La reconnaissance officielle du territoire arara était une condition préalable à l’approbation ou au refus du projet controversé de construction du méga-barrage de Belo Monte, en aval de la rivière Xingu.

 

Mobu Odo, un leader arara, a déclaré : ‘La lutte pour la reconnaissance de notre territoire a commencé il y a bien longtemps. On s’est énormément battus pour protéger nos terres et c’est fantastique de remporter cette victoire aujourd’hui. La ratification n’est pas la fin [du processus], car on attend désormais l’expulsion des colons illégaux. Enfin, les droits territoriaux de notre communauté sont reconnus.’

La lutte pour la reconnaissance officielle du territoire arara, aujourd’hui appelé Cachoeira Seca, a commencé lorsqu’un groupe arara a été contacté en 1987. À cette époque, le groupe ne comptait qu’une trentaine de personnes, tous descendants d’une femme appelée Tjibié.

Aujourd’hui, ils seraient une centaine, mais ils demeurent très vulnérables aux maladies introduites par les nombreux bûcherons et colons illégaux opérant sur leur territoire.

Un autre groupe plus important d’Arara a été contacté dans les années 1970 lorsque le gouvernement a construit la route transamazonienne qui traversait leur territoire. Des colons ont alors commencé à s’installer au bord de la route.

Alors qu’ils tentaient de défendre leur forêt, des Arara ont été accusés d’avoir tué des ouvriers qui construisaient la route. Ils ont ensuite été pourchassés et assassinés. Aujourd’hui, leur population s’élève à environ 250 personnes.

Survival a initié une campagne en faveur des droits des Arara en 1993 lorsque la BBC a projeté le film Vos Meubles, Leurs Vies (‘Your Furniture Their Lives’) du journaliste George Monbiot. Des centaines de sympathisants de Survival ont alors fait pression sur le gouvernement, ce qui a entraîné la fermeture d’une grande scierie dans la réserve de Cachoeira Seca deux ans plus tard.

Cependant, au cours de ces dernières années, Cachoeira Seca a connu l’un des taux de déforestation les plus élevés de tous les territoires indigènes au Brésil. Selon la FUNAI, le département des affaires indigènes du gouvernement brésilien, il existe plus de 1000 propriétés sur la réserve et les Arara seraient donc devenus une minorité sur leurs propres terres.

Les autorités brésiliennes ont déclaré que les colons illégaux seront graduellement expulsés et relocalisés.

 

SOURCE/ SURVIVALFRANCE.ORG

Publié dans actualités

Commenter cet article