Contre la Loi travail, on bloque tout le 18 mai

Publié le par dan29000

Tribune/communiqué du Collectif d’animation de l’appel "On bloque tout !"

 

Le 18 mai et après, la grève et la rue contre la loi « travail ». Dans tous les secteurs, toutes et tous dans l’action

 

Saint-Denis le premier mai

 

Le mouvement social qui a débuté le 9 mars s’est depuis amplifié et marque les esprits avec plusieurs journées de grèves et de manifestations, des actions symboliques, de nombreux blocages de cibles économiques sans compter la dynamique des Nuits Debout en lien avec la mobilisation. Pour combattre l’action directe des travailleurs et des travailleuses, le gouvernement, le patronat tentent de restreindre le débat aux seuls parlementaires ; nous ne tomberons pas dans ce piège de la démobilisation collective qui serait un aveu d’échec alors que la lutte continue et doit s’amplifier.

Ce mouvement social est aussi marqué par une très forte répression, délibérément mise en œuvre par le gouvernement pour tenter d’affaiblir notre mobilisation : gazages massifs des cortèges syndicaux, arrestations et condamnations de militant.e.s allant jusqu’à des peines de prison ferme, brutalités policières extrêmement graves… La violence est bel et bien celle de ce gouvernement et de ses forces de l’ordre au service des patrons.

« On bloque tout ! », l’appel des syndicalistes contre la loi « travail » rassemble aujourd’hui plus de 1400 signataires dont 100 structures syndicales CGT, CNT, CNT-SO, FO, FSU, SUD-Solidaires… Nous continuons de dire que « la seule manière de gagner et de faire plier le gouvernement, c’est de bloquer l’économie » et que pour cela « il faut confirmer l’ancrage de la grève, préparer sa généralisation et sa reconduction partout où c’est possible dans les jours et semaines qui viennent ! »

Le mois de mai doit être celui durant lequel le mouvement social prendra toute son ampleur : pour cela nous ferons tout pour que la grève des cheminot.e.s à partir du 18 mai soit aussi celle de la convergence des luttes, à travers une grande journée de grève interprofessionnelle. D’autant que dans la même période, une grève reconductible unitaire est aussi annoncée dans le transport routier.

Parce que ce n’est pas à l’Élysée, ni à Matignon, ni au Palais-Bourbon qu’on obtiendra satisfaction : organisons-nous collectivement et de façon unitaire, faisons grève et reconduisons la, développons les actions de blocage économique et soyons toutes et tous dans la rue le 18 mai pour le retrait total de la loi « travail » !

Nous invitons les syndicalistes et les structures syndicales signataires de l’appel « On bloque tout ! », et bien au-delà toutes et tous celles et ceux qui s’y reconnaissent, à s’emparer de ces propositions, à les porter dans les intersyndicales locales et les assemblées générales, pour faire de la journée du 18 mai une démonstration de force permettant de reconduire la grève.

Le collectif d’animation de l’appel « On bloque tout ! »

le 4 mai 2016

 

SOURCE/ SOLIDAIRES.ORG

Publié dans actualités

Commenter cet article

Phil 18/05/2016 00:23

Les journalistes ne parlent pas assez de la loi travail ,ne dit pas tout sur les réformes qui vont pénalisé les travailleurs ils sont avec le gouvernement. Les journalistes devraient parler avec les personnes qui sont vraiment concerné ,et pas avec les politiques qui sont dans un autre monde.phil

bernique 09/05/2016 19:18

c'est vrai qu'il ne s'agit pas de la même orthodoxie militante que chez les fauxcialistes du PSFN, les gourous du New age ou les autoritaires acariâtres du DAL, encore moins que l'orthodoxie néostalinienne des anciens conseillers du trosko Mitterrandiste Mélenchon ou des verts de gris apparatchik en chef des animations de lutte payante, m'enfin c'est vrai qu'il y a des années qu'on ne discute plus, on flingue, on méprise et on élimine, pas de discordance ni de critique, tout le monde en rang et vive la gauche plurielle obéissante… :)