La Bibliothèque nationale en grève contre la précarité

Publié le par dan29000

La lutte Contre la précarité et pour l’emploi à la BnF continue !

Intersyndicale CGT-FSU-SUD culture BNF

 

Samedi 21 mai, nouvelle journée de grève !

 

Après le succès de la grève du samedi 07 mai, la journée de grève du samedi 14 mai a été très fortement suivie. De nombreux/ses collègues, « vacataires » comme titulaires, ont manifesté sur le site de Tolbiac pour dénoncer l’impact des politiques d’austérité sur notre établissement, le maintien dans la précarité d’une partie du personnel et l’impossibilité de mener aujourd’hui nos missions dans de bonnes conditions. La forte mobilisation a entre autre provoqué la fermeture du site à 17h30, montrant ainsi l’ampleur de la colère des agent-e-s.

Vacataires en grève : la précarité n’est pas la solution aux problèmes de la BnF !

Les vacataires de la BnF se mobilisent fortement pour dénoncer la précarité qu’ils et elles subissent depuis trop longtemps : bas salaires, droits restreints, absence de perspectives professionnelles. Les personnels les plus précaires de l’établissement restent déterminé-e-s à obtenir de la BnF de vraies mesures :

> passage en CDI et à 110h par mois de tous/tes les vacataires qui le souhaitent, pour un emploi stable et une augmentation significative des salaires.
> appel rapide et intégral de la liste complémentaire du recrutement direct de magasiniers/ères, pour titulariser les précaires en attente et aussi renforcer les équipes
> comptabilisation INTEGRALE du temps de travail dans GTA, pour que le « pointage » soit le même pour tous/les agent-e-s de la BnF et mettre fin au temps de travail gratuit
> organisation d’un plan de titularisation digne de ce nom au Ministère de la Culture

Sous-effectifs, dégradation des conditions de travail… : nous sommes tous concernés !

Avec la perte de 272 postes en 7 ans, la BnF, premier établissement du ministère de la Culture, a aussi été le premier à subir les coupes budgétaires liées aux politiques d’austérité.

L’intersyndicale CGT-FSU-SUD Culture de la BnF, réclame plus que jamais : arrêt des suppressions de postes, hausse des budgets, renforts en personnels, amélioration des conditions de travail, fin de la marchandisation des collections…

Les premières réponses de la Direction sont insuffisantes :
– demande d’arrêt des suppressions de poste au Ministère de la culture
– création d’un groupe de travail pour l’amélioration des conditions de travail des magasiniers
– un plan d’action pour améliorer les conditions d’activité des agents de l’Accueil
– passage de 5 vacataires (sur les 70 demandeurs) sur des contrats de 110H

Face à la mobilisation toujours aussi forte du personnel de la BnF, la direction de la BnF et le ministère de la Culture doivent rouvrir les négociations et faire enfin des propositions réelles pour répondre aux demandes.

Pour faire aboutir nos revendications : Rendez-vous samedi 21 mai, 10h Hall EST !

[Rendez-vous pour les soutiens extérieurs : 14h]

Les vacataires de la BnF ouvrent une caisse destinée à soutenir leur mobilisation. Participez sur place ou en ligne au pot commun : https://www.lepotcommun.fr/pot/eeiwwzxy

Publié dans actualités

Commenter cet article