Répression policière : communiqué des Street Médic

Publié le par dan29000

Communiqué des Street Médic / 1er mai 2016

3 Mai

 

Au vu de la répression qui touche les mouvements sociaux et pour citer les plus récents: le Testet, la zad, Rémi Fraisse, Cop 21, Etat d’urgence, calais, la lutte des migrants et en ce moment la loi travail.

 

De l’impossibilité total de se rassembler, aux violences en manifs et aux conséquences judiciaire.

 

Nous sommes  une trentaine de manifestants (grévistes, étudiants, précaires, différents comités d’actions, participants à nuits debout et en lien avec l’infirmerie) à avoir décidé de venir équiper de matériel de premier soins dans les manifs ou les rassemblements afin d’aider toutes les personnes victimes de la répression. En manifestation nous sommes tous et toutes susceptibles d’être victimes de violences policières, au vu des derniers bilans street médic, c’est tout le monde, passants, manifestants, jeunes, vieux, enfants, photographes, énervés, paisible qui sont blessés légèrement ou gravement.

 

Ce 1er mai a été particulièrement sanglant, nous donneront un chiffre approximatif car il ne reflète qu’une infime partie du nombre de blessés.

 

Il y a eu : une centaines de blessures dû aux coups, aux grenades et aux tirs de flash Ball (lbd), entrainant des brulures et des plaies superficielles à très graves, aux jambes, au visage, aux yeux, au crâne, aux mains,  aux doigts, au torse, au dos, au ventre, aux bras, aux épaules, aux pieds. Beaucoup de crises d’angoisse, de crises d’asthmes, de malaises, sans parler des traumas psychologiques immédiat, ou sur le long terme des manifestants comme des street médics.

 

Nous tâcherons d’écrire des communiqués après chaque événement ou notre présence aura été utile.

 

FB_IMG_1462251935085

 

SOURCE/ QUARTIERSLIBRES

Publié dans actualités

Commenter cet article