Violences sexuelles en politique, levons l'omerta

Publié le par dan29000

Mesdames, Messieurs les responsables de partis politiques, Messieurs les Présidents de l’Assemblée Nationale, du Sénat et du Conseil Economique, Social et Environnemental,

Il y a un an, une tribune de femmes journalistes faisait état d'agressions ou de faits de harcèlement sexuel qu'elles avaient subi de la part d'élus ou de responsables politiques. Elles le soulignaient dans leur texte : tous les partis sont concernés.

Un an après, pas grand chose n'a changé. Depuis quelques semaines, plusieurs élus ou responsables politiques ont été mis en cause pour des violences sexistes ou sexuelles. Nous exigeons que vous preniez des mesures pour faire stopper les violences que subissent les femmes dans vos organisations politiques ou institutions.

En France, chaque jour, 230 femmes sont victimes de viol ou de tentative de viol, 1 femme sur 5 a déjà subi du harcèlement sexuel au travail, 1 femme sur 10 est victime de violence conjugale. Les femmes investies dans vos partis ne sont pas à l'abri de ces violences. Les hommes engagés dans vos organisations ne sont pas touchés par la grâce, ils sont comme les autres. Parmi eux, une grande majorité d'hommes non-violents. Mais parmi eux, beaucoup de sexistes, qui, par leurs remarques, leurs regards, rappellent en permanence aux femmes quelle devrait être leur place. Et, dans vos partis comme dans la société, on trouve aussi des agresseurs, qui terrorisent, abiment, cassent, en toute impunité.

Vous représentez des organisations qui disent vouloir transformer la société. Votre parti ou institution a, à plusieurs reprises, exprimé sa volonté de lutter contre les violences contre les femmes. Comment pourrez-vous le faire si vous ne prenez pas des mesures pour les faire disparaître chez vous ?

Nous vous demandons par cette pétition :

- d’inscrire dans vos statuts qu'un responsable du parti ou élu auteur de violences sexuelles est exclu.

- d’inscrire dans le règlement intérieur, déclaration de principe ou statuts de votre parti ou institution la lutte contre les violences sexuelles comme une priorité et de détailler les moyens qui seront mis en œuvre pour que cela se voit.

- de créer une cellule d'écoute disposant des moyens suffisants pour accompagner les victimes dans leurs démarches, notamment judiciaires.

- de diffuser un document à l’attention des membres, militant.e.s et / ou salarié.e.s permettant aux femmes victimes d'agressions de savoir comment agir, à qui s'adresser.

- de former l'ensemble des élu.e.s à la lutte contre les violences sexuelles

Merci de votre réponse,

Le collectif « Violences sexuelles et politique : levons l’omerta ! »

Cette pétition sera remise à:
  • Responsables des partis politiques, Présidents de l’Assemblée Nationale, du Sénat, du CESE
  • Nicolas Sarkozy
  • David Cormand

Publié dans actualités

Commenter cet article