Bretagne, Penmarc'h : un tir de missile M51 le 15 juin

Publié le par dan29000

Communiqué du 6 juin 2016 : que se passera-t-il au large de Penmarc’h le 15 juin 2016 entre 5H30 et 10H ?

 

Une fois encore !

Temeraire1048

La marine procèdera à un tir de missile M51. Une nouvelle version du missile : 12m de haut,  de 2m de diamètre et d’une masse supérieure à 50 tonnes, destiné à embarquer une puissance de frappe de 600 fois Hiroshima jusqu’à 9000 km de distance (Chine, Corée du Nord ?) en totale violation du Traité de Non-Prolifération Nucléaire et que la Marine appelle « modernisation ». L’avant dernier missile M51 testé a explosé en vol pour des problèmes de « qualité industrielle » en mai 2013.

Une fois encore !

L’essai réussi ou raté coûtera, en nos temps de vaches maigres budgétaires, au moins la bagatelle de 120 millions d’euros.

La circulation des bateaux ou des aéronefs sera interdite dans une zone en deçà et au-delà des 12 miles nautiles des eaux territoriales entre le 13 et le 16 juin 2016 si tout se passe bien mais qui pourrait s’étendre jusqu’au 5 juillet, pendant  la période où la pêche à la langoustine bat son plein. Nous rappelons qu’en 2013 ces mêmes grands territoires maritimes ont été interdits afin de rechercher les malheureux débris du missile explosé et ceci pendant plusieurs mois.

 

Une fois encore !

Dans quel état d’esprit sommes-nous, quel genre de contorsion morale devons-nous accomplir pour accepter que la France développe et modernise cette arme de destruction massive conçue pour «lancer des frappes massives ou délivrer un avertissement nucléaire… »  (Revue Mer et marine  octobre 2015).

Une fois encore !

La FAN-B (Fédération Nucléaire de Bretagne) appelle

–  tous les citoyens épris de justice et de paix, soucieux de préserver la vie, à mettre toutes ses forces pour stopper un tel entêtement aveugle dans la technologie nucléaire

–  à exiger du Président Hollande qu’il respecte ses engagements pris en signant le TNP.

Heure selon toute probabilité : https://www.sia.aviation-civile.gouv.fr/dossier/supaipmetro/SUP_2016_115_FR.pdf

Contacts presse :

Marie Nicolas : 06 72 50 89 14 /  Chantal Cuisnier : 06 84 14 58 87 /

Alain Rivat : 06 65 72 31 66

 La Fédération Anti-nucléaire Bretagne a été constituée le 27 octobre 2012 à Pontivy. Elle a pour but de structurer et d’amplifier l’action régionale du mouvement antinucléaire breton, et d’agir pour l’arrêt immédiat du nucléaire.

 

SOURCE/ FEDERATION  ANTINUCLEAIRE BRETAGNE

Publié dans actualités

Commenter cet article