Le désarmement nucléaire en débat

Publié le par dan29000

Le désarmement nucléaire en débat

Brest (29) - Bretagne

Mercredi 15 juin 2016 / Jeudi 16 juin 2016

 

Les armes nucléaires sont les seules armes jamais inventées qui sont capables d’anéantir toute vie sur la planète, et les arsenaux existants suffiraient à le faire plusieurs fois...Tant qu’une telle arme existera, il est illusoire de penser qu’elle ne sera pas utilisée que ce soit par accident, par erreur, ou intentionnelle. Un tel usage serait catastrophique.

Le fait que le monde y ait jusqu’à présent échappé est le fruit du hasard. (extrait du rapport 2009 de la commission internationale sur la non-prolifération et le désarmement nucléaires).

Tenu voilà sept ans, ce constat alarmiste reste malheureusement toujours d’actualité : réarmement de la Russie et des forces de l’Otan sur fond de crise ukrainienne, tensions accrues au Moyen Orient, gesticulations nord-coréennes, menaces terroristes d’attaque de bases nucléaires ou de détournement cybernétique des systèmes de commande et de contrôle des armes nucléaires, le danger d’une conflagration nucléaire est toujours bien présent. Et dans le même temps que ce soit au niveau des États -plus des trois quarts des États membres des Nations Unies- ou des populations – plus de 80% des Français notamment, selon un sondage de 2012- dans leur très large majorité les peuples du monde sont opposés à l’arme nucléaire et en réclament l’abolition.

Consciente des dangers incommensurables que l’arme atomique fait courir au monde et, en cela, en accord avec les aspirations des peuples à s’en débarrasser, l’Université Européenne de la Paix (UEP) a toujours fait du désarmement nucléaire l’un de ses objectifs prioritaire. Le désarment nucléaire est une urgente nécessité. Association d’éducation populaire à la paix, l’UEP entend contribuer, à son niveau, à mobiliser l’opinion pour que cette aspiration majoritaire des peuples devienne enfin réalité. Tel est le but qu’elle poursuit en organisant à nouveau - comme voilà déjà six ans - ces deux journées d’étude.

PROGRAMME

Mercredi 15 juin

  • 10h-12h
    1er atelier Salon Colbert en mairie
    L’arme nucléaire : quelle réponse aux menaces du monde d’aujourd’hui ?
    Intervenant* : *Bernard Dréano*

Principal instrument de dissuasion d’un monde confronté à l’opposition de deux blocs d’Etats à visée impérialiste, l’arme nucléaire a-t-elle encore une utilité stratégique, dans le monde multipolaire d’aujourd’hui aux confrontations plus diffuses dans lesquelles interviennent forces paramilitaires, groupes terroristes, voire organisations proto-étatiques ?

  • 14h30 – 16h30
    2ème atelier Salle du Conseil municipal
    Libérer le monde de l’arme nucléaire
    Intervenant : Paul Quilès

Quelles actions mener au plan international, quelles initiatives prendre au niveau national pour avancer sur la voie d’un désarmement nucléaire général et irréversible ? Faut-il s’engager dans une démarche unilatérale ou multilatérale de désarmement ? Sans abandon simultané du nucléaire civil peut-on durablement s’affranchir de l’arme nucléaire ?

Jeudi 16 Juin

  • 10h – 12h
    3ème atelier Salle du Conseil Municipal
    Démanteler les armes, les sous-marins et les bases nucléaires
    Intervenant : *Luc Mampaey*
    L’abandon de l’arme nucléaire implique des opérations de démantèlement, de déconstruction et de décontamination sources de coûts pour la collectivité mais aussi de nouvelles formes d’activités pour une partie des travailleurs du nucléaire militaire. D’expériences de ce type déjà menées ailleurs quels enseignements tirer pour la reconversion future de l’île longue et de ses personnels et le réaménagement de la rade une fois libérée de cette contrainte nucléaire ?

À noter qu’en plus de ces trois ateliers, l’UEP organise de 18 à 20h le mercredi 15 juin à la Faculté Victor Ségalen une conférence-débat animée par Paul Quilès sur le thème :
"Pourquoi agir pour le désarmement nucléaire ?"
Présentation de l’organisateur et des intervenants

L’université Européenne de la Paix : L’UEP est une association d’éducation populaire installée à Brest depuis 25 ans. En accord avec sa maxime « *Si tu veux la Paix, prépare la paix * », elle développe une activité d’éducation à la Paix basée sur le règlement pacifique des conflits. Au plan international, elle défend l’idée que le Droit International et la Charte de l’ONU devraient être les seules armes utilisées pour résoudre les conflits entre nations.

Bernard Dréano, Président du centre d’études et d’initiatives de solidarité internationale (CEDETIM), Bernard Dréano est l’auteur du livre « (In)sécurités humaines : les luttes pour la paix au XXIème siècle » (AAPM-Editions Non Lieu, 2015).

Luc Mampaey, Docteur en Sciences Economiques. Maitre de Conférence à l’Université Libre de Bruxelles, Luc Mampaey est actuellement directeur du Groupe d’Information sur la Paix et la sécurité (GRIP) de Bruxelles.

Paul Quilès, Ancien ministre de la Défense (1985-1986), coauteur de l’ouvrage « Arrêtez la bombe ! » (Cherche midi, 2013) Paul Quilès est actuellement président de l’association Initiatives pour le Désarmement Nucléaire (IDN).

 

SOURCE/ SORTIRDUNUCLEAIRE

Publié dans environnement

Commenter cet article