Solidarité avec les familles des victimes des violences policières

Publié le par dan29000

Solidarité avec les familles des victimes des violences policières

 

Non à la criminalisation du collectif « Urgence notre police assassine »

 

Coordination Sud du Front Uni des Immigrations et des Quartiers Populaires

 

Article mis en ligne le vendredi 17 juin 2016

 

Le déplorable meurtre du couple de policiers à Magnaville dans les Yvelines(région parisienne), est pris pour prétexte par le gouvernement et la droite pour proclamer publiquement leur volonté de passer la tondeuse à gazon.
Exemple, le mercredi 15 juin 2016, sur les ondes de France Inter, l’invité de l’émission "l’invité de 7h50" n’était autre que le Vice Président du parti « Les Républicains » et ancien directeur général de la police nationale, Frédéric Péchenard. Au détour d’une question autour de ce qu’il y a lieu de faire en ce moment pour remonter le moral des fonctionnaires de police, Monsieur Péchenard se lança dans une violente diatribe : du conseil prodigué au ministre de l’intérieur pour porter plainte contre la CGT jusqu’ à la suggestion de la dissolution pure et simple du collectif "Urgence Notre Police Assassine" .
Le Premier Ministre, l’autre invité de la même tranche matinale de France Inter continua sur la lancée avec les propos que vous savez : possible interdiction des manifestations à Paris.
Même si nous aussi, sommes concernés par les tentatives bien réelles d’étouffer le mouvement social en cours à travers la volonté de faire endosser la responsabilité des incidents accompagnant les manifestations à la CGT, l’insinuation à peine voilée de s’attaquer aux organisations qui combattent sans concession le racisme d’Etat et les crimes policiers-le collectif Urgence Notre Police Assassine est partie prenante- nous met dans l’obligation de redoubler de vigilance et de passer, ensemble, à une si nécessaire et vitale riposte.
Pour cela, l’initiative du samedi 18 juin à 14h30 au 58 rue des Amandiers dans le 20ème à Paris en hommage à LAMINE DIENG, mort étouffé dans un fourgon de police, devrait constituer, à notre sens, le point de départ d’une mobilisation urgente à travers toutes les villes de France où il est possible de monter rapidement une action similaire.

Dans ce sens, La coordination – Sud du Front Uni des Immigrations et des Quartiers Populaires (FUIQP – Sud) appelle :

- A participer massivement au rassemblement du 18 juin en hommage à LAMINE DIENG
- A une concertation urgente entre toutes les organisations qui luttent quotidiennement et sans concession contre le Racisme d’Etat et les violences policières pour définir un plan d’action national à même de rendre visibles toutes ces initiatives.

La visibilité de nos luttes constitue, à coup sûr, le meilleur rempart contre toutes les tentatives d’intimidation et le chantage à la dissolution que brandissent le gouvernement et ses alliés de droite à l’endroit des actrices et acteurs de ce long et difficile combat que mènent en première ligne les familles des victimes des violences policières pour qu’un jour l’impunité qui protège les fonctionnaires de police coupables de crimes contre des jeunes et des moins jeunes issus des immigrations ou habitant les quartiers populaires, soit levée et que ces coupables paient.

Marseille le 15 juin 2016.
Coordination Sud du Front Uni des Immigrations et des Quartiers Populaires

 

SOURCE/ MILLEBABORDS.ORG

Retour en haut de la page

Publié dans actualités

Commenter cet article