Appel : Nucléaire, arrêtons les frais

Publié le par dan29000

Dans un contexte de réduction des dépenses publiques, je refuse que l’Etat continue de gaspiller l’argent des contribuables dans des projets insensés :

  • Rafistolage des vieux réacteurs : jusqu'à 250 milliards €
  • Construction du réacteur EPR de Flamanville :
    au moins 10,5 milliards €
  • Projet CIGEO : au moins 35 milliards €
  • Programme nucléaire militaire : 3,6 milliards €/an

Je refuse que mes impôts participent au financement de projets dangereux, imposés et très coûteux.

Lire l'appel complet

Nucléaire, arrêtons les frais !

Je refuse que mes impôts participent au financement de projets dangereux, imposés et très coûteux.

Le nucléaire est à bout de souffle, nous en voyons des exemples au quotidien : accidents à répétition sur les centrales, impossible gestion des déchets radioactifs, mises en garde de l’ASN concernant un accident majeur en France… Pourtant, le lobby nucléaire, soutenu par l’Etat, cherche toujours à mettre en route des projets injustifiables et néfastes.

Devant la nécessité de redorer le blason d’une industrie qui bat de l’aile, l’Etat et le cartel du nucléaire se lancent dans des projets délirants dont ils prétendent faire des vitrines de leur savoir-faire. Une stratégie qui montre clairement ses limites, notamment à travers les cas de quatre programmes particulièrement préoccupants et coûteux :

  • le rafistolage des vieux réacteurs et la prolongation de leur fonctionnement au-delà de 40 ans : jusqu'à 250 milliards €
  • l’interminable chantier du réacteur EPR à Flamanville :
    au moins 10,5 milliards €
  • le projet CIGEO d’enfouissement des déchets les plus radioactifs : au moins 35 milliards €
  • l’entretien et la prolifération de l’arsenal nucléaire français :
    3,6 milliards €/an

Des sommes qui donnent le vertige… et qui sont à considérer au regard de la dette d’EDF déjà abyssale qui s’élevait à 37,4 milliards d’euros en 2015 ! Cette dette est déjà assumée par l’Etat, actionnaire à 85% du groupe, et donc a fortiori par la population française dans son ensemble. A l’heure où le mot d’ordre martelé est la réduction des dépenses publiques, comment justifier que les gouvernements successifs continuent de gaspiller l’argent des contribuables dans des projets dont l’inutilité a largement été démontrée ?

Continuer à subventionner le nucléaire est une attitude totalement irresponsable.

La seule solution est d’engager une sortie urgente du nucléaire pour permettre une véritable transition énergétique, fortement créatrice d'emplois. Fondée sur la mise en œuvre de mesures de sobriété et d’efficacité énergétiques et sur une politique ambitieuse de développement des énergies renouvelables, elle permettrait de surcroît d’éviter la répercussion des coûts de ces dépenses insensées sur la facture énergétique des ménages .

Il est temps d’arrêter les frais et de dénoncer l’accaparement de l’argent public par une industrie nuisible et anachronique !

Je refuse que mes impôts participent au financement du nucléaire et exige qu’ils soient redirigés vers des solutions viables sans attendre la prochaine catastrophe nucléaire .

SOURCE/ SORTIRDUNUCLEAIRE.ORG

Publié dans environnement

Commenter cet article