A Paris, la police mutile encore, témoignage et communiqué

Publié le par dan29000

Manifestations loi travail, une fois de plus, La police frappe aveuglément et mutile

 

 

Hier 15 septembre, aux alentours de 16 h 45 alors que le cortège parisien de la manifestation intersyndicale contre la loi travail finissait place de la République, Laurent Theron, père de deux enfants, 46 ans, secrétaire médical à l’Hospitalisation A Domicile (HAD) de l’unité Albert Chennevier de Créteil (94), syndiqué au syndicat SUD Santé Sociaux de l’AP/HP, a vraisemblablement reçu au visage un morceau d’une grenade lancée par les forces de l’ordre.

 

Malheureusement, malgré les soins prodigués cette nuit à l’Hôpital Cochin, Laurent Theron a perdu l’usage de son œil.

Selon de multiples témoignages, rien ne justifiait de faire usage de la force à l’encontre de Laurent Theron. En effet, celui-ci se trouvait à côté du skate park à l’entrée de la place et discutait comme beaucoup d’autres personnes autour de lui en fin de manifestation. Il n’y avait à proximité aucune action à l’encontre des forces de police. Pourtant les forces de l’ordre ont lancé une charge accompagnée de tirs massifs de grenades lacrymogènes, de grenades désencerclantes et de flash ball. C’est à ce moment là que Laurent Theron a été blessé à l’œil, son voisin étant lui blessé aux jambes.

Dans les images disponibles, une goupille de grenade est parfaitement visible dans le sang de notre camarade. Pris en charge, notamment par les « Street Medic », Laurent a du attendre 55 min avant d’être pris en charge par les pompiers.

L’Union Syndicale Solidaires et la Fédération Sud Santé Sociaux apportent tout leur soutien à Laurent Théron comme aux nombreux-ses blessé-es d’hier et de ces derniers mois. Nous dénonçons avec force l’usage disproportionné des grenades de désencerclement, lacrymogènes et des tirs de flash ball qui ont fait des centaines de blessé-es, parfois très graves. L’Inspection Générale de la Police Nationale a été saisie dans de nombreux cas, notamment par des militant-es de Solidaires blessé-es alors qu’ils/elles manifestaient pacifiquement. A ce jour, aucune sanction n’a encore été prononcée et le principal responsable de cette situation, le ministre de l’intérieur B.Cazeneuve est toujours en poste.

L’Union Syndicale Solidaires, partie prenante de l’appel Contre l’intimidation technologique des manifestants, pour la liberté d’expression et de manifestation, aux côtés de syndicalistes, avocat-es, écrivain-es, député-es continue à exiger
l’interdiction de l’usage des lanceurs de balle et des grenades de désencerclement.

Plus largement, l’Union syndicale Solidaires, avec la CGT, la FSU, le SAF, la LDH, la FIDL et l’UNL demande l’ouverture d’une enquête parlementaire sur les choix opérés par le ministère de l’Intérieur depuis le début de la mobilisation contre la « loi travail » et que les responsables de la mutilation de Laurent Théron répondent de leurs actes.

Page de contact de Sud Santé APHP

 

SOURCE/ SUDSANTESOCIAUX.ORG

=========================

Yaya L'abeille

21 h ·

Alors que je marchait sur la place de la république ce jeudi 15 septembre, à l'écart des affrontements, je vois quelque chose rebondir à 2/3m de moi et exploser en vol... Je vois cet homme s'effondrer en criant, les mains sur visage, le sang coulant entre ses doigts. Une foule s'agglutine autour de lui et je découvre l'horreur de sa blessure. Révolté, ne comprenant pas vraiment ce qui vient de lui arriver, il trouve le courage de se lever et d'aller vers la police pour leur montrer sa blessure et leur demander pourquoi..
Les medics essayent de s'occuper de lui mais la blessure est trop grave, la foule trop importante, les gaz lacrymogènes, les grenades, les tirs de flash-ball... Il faut l'évacuer.
Je parvient à l'extirper du traquenard. On se réfugie en dehors de la place rue faubourg du temple je crois. Derrière les camions de police, les policiers présents n'en mènent pas large en voyant le visage déformé de Laurent qui pense déjà à ses enfants...
(De bonne volonté mais..) Ne sachant pas quoi faire de sa trousse à pharmacie, le policier essaye tant bien que mal de se rendre utile pour nettoyer la plaie jusqu'à ce qu'un docteur ayant aperçu la scène de loin puisse venir nous donner un coup de main.
1h plus tard, les pompiers n'étaient toujours pas sur les lieux..
Laurent souffre de nombreuses fractures au niveau du globe oculaire, il a été opéré dans la nuit et n'est pas sur de retrouver l'usage de son œil...

Je tiens à préciser que les hostilités de la journée ont été lancées par la police sans aucune raison et alors que aucun n'incident n'avait eu lieu depuis le début de la manifestation. J'ai vu des CRS charger la foule a et frapper au hasard, j'ai vu des CRS dire "t'es mort" à des manifestants en se passant leur matraque sous le cou, j'ai vu des grenades lacrymogènes tomber au milieu de vieilles personnes et d'enfants pourtant à l'autre bout de la place de la République, loin des affrontements..

J'ai aussi entendu des CRS faire des blagues sur les tirs de grenades non loin du blessé qui venait de se faire ravager la moitié de la tête par l'une d'entre elles..

Un grand respect à Laurent qui gardait le sens de l'humour et de la dérision alors qu'il crachait du sang, l'œil complètement kaput.

Faites tourner pour un max de soutient et pour la démission des policiers anti émeutes chiens de protection des banques, du capital, des politiciens corrompus et de l'ordre établi qui tue les paysans, les artisans et les personnes innocentes sur l'ensemble du globe.

Un jour, Babylone tombera.

Yaya l'abeille

Publié dans actualités

Commenter cet article