Solidarité avec Laura Pfeiffer, inspectrice du travail jugée le 14 septembre

Publié le par dan29000

Laura Pfeiffer, prix éthique Anticor, jugée en appel le 14 septembre

Laura Pfeiffer

Laura Pfeiffer, inspectrice du travail, a reçu le prix éthique Anticor en janvier 2016. Elle a été condamnée en première instance pour avoir révélé des documents mettant en évidence la collusion de sa hiérarchie avec la société Tefal, dont elle avait en charge le contrôle. L’affaire sera jugée en appel le 14 septembre 2016 à Chambéry. Anticor sera présente pour manifester son soutien.

 

 

Nous republions à cette occasion le discours prononcé au moment de la remise du prix :

 

« A travers ce prix, nous célébrons des valeurs et des droits.

Anticor agit pour la probité publique et l’éthique en politique. Un tel combat exprime des valeurs. Il est fondé sur les principes qui fondent la République.

La déclaration de 1789 proclame que l’ignorance, l’oubli ou le mépris de droits de l’homme sont les seules causes de malheurs publics et de la corruption des gouvernements. Elle définit les droits civils et politiques.

La déclaration de 1946 réaffirme ces droits au lendemain de la victoire remportée par les peuples libres sur les régimes qui ont tenté d’asservir et de dégrader la personne humaine. Elle proclame d’autres droits définis comme particulièrement nécessaires à notre temps.

Ces principes « particulièrement nécessaires à notre temps » sont les droits économiques et sociaux. Ce texte est inspiré par le programme du CNR, qui avait l’ambition de construire une République plus solidaire est plus juste. Entre le riche et le pauvre, entre le fort de le faible, c’est la loi qui affranchit et c’est la liberté qui opprime.

Les inspecteurs du travail sont les gardiens de cette promesse de solidarité et de justice. C’est une tâche difficile, et c’est pourquoi leur indépendance est reconnue et consacrée par la Convention n°81 de l’OIT ratifiée par la France.

Nous célébrons l’esprit de résistance.

Nous ne pouvons admettre une balance entre ces droits fondamentaux et une forme de « secret des affaires ».

Le silence imposé profite à ceux qui accaparent le pouvoir. C’est celui de la raison d’Etat. C’est l’omerta qui permet tous les abus, C’est l’omerta qui commande l’avilissement moral et politique.

En l’espèce, ce n’est même pas le secret des affaires qui a été violé, mais ce sont de misérables petits secrets d’une entreprise et d’une hiérarchie administrative compromise.

Nous savons aussi que l’esprit de corruption tire sa force de la résignation, de l’indifférence, de la soumission. La peur corrompt plus encore que le pouvoir.

Nous nous souvenons d’A. Lincoln qui disait : « c’est en gardant le silence, alors qu’ils devraient protester, que les hommes deviennent des lâches ».

Nous célébrons le courage.

Un moyen très sûr de s’opposer à l’érosion démocratique est une éthique de courage, et sa reconnaissance comme vertu démocratique.

L’homme courageux est solitaire. S’il le demeure, son sacrifice pourrait être inutile. Mais par son exemplarité, il peut aussi réactiver une éthique collective de courage.

L’esprit de résistance et de courage de Laura Pfeiffer est un exemple pour nous. C’est un exemple pour toute l’inspection du travail et pour toute la fonction publique. Car c’est le devoir de tout agent public de refuser un ordre illégal. L’agent public a un devoir de loyauté, qui ne se confond pas avec devoir de servilité devant la hiérarchie. Le fonctionnaire est au service de l’intérêt général, de l’Etat impartial, du bien commun.

Nous ne sommes pas juges d’appel ou de cassation mais une fraction du peuple au nom duquel la justice est rendue. Nous plaçons beaucoup d’espoirs dans le combat juridique et dans la justice. Nous pensons aussi que la justice comme institution doit refléter la justice comme valeur. Cela nous autorise à dire que dans certains circonstances, cette justice n’est pas rendue en notre nom.

Laura Pfeiffer a été indisciplinée, mais il faut beaucoup d’indisciplinés pour faire un peuple libre.

Le prix éthique n’est pas une décoration. C’est une marque de reconnaissance et un signe d’encouragement, dans l’attente de jours meilleurs. Car les mauvais jours finiront. »

Prog 14sept Assemb V4
Prog 14sept Assemb V4
Prog_14sept_assemb-V4.pdf
254.4 KiB
50 Downloads
Détails
 
 
SOURCE/ ANTICOR.ORG

Publié dans actualités

Commenter cet article