Une marche pour la paix à Paris samedi

Publié le par dan29000

24 Septembre 2016 - en Marche pour la Paix !

dans le cadre de la Journée Internationale de la Paix

RDV 15H place de La République à PARIS

 

Prises de paroles des mouvements de Paix, des organisations et des personnalités ... marche de République à Stalingrad (Boulevard Magenta, Rue du Faubourg Saint Martin, Rue La Fayette)

Contact : yves-j.gallas@wanadoo.fr

En marche pour la paix - Stop la guerre - Stop les violences

Exprimons notre volonté de vivre en Paix dans un monde de solidarité, de justice, de fraternité

Nous sommes persuadés

qu'aucune de nos différences de convictions, d'appartenances ou de sensibilités philosophiques, politiques, religieuses, syndicales ou autres ne doit faire obstacle à l'expression de cette volonté commune.

Nous sommes révoltés

face à l'augmentation incessante des dépenses militaires qui favorise un commerce des armes immoral et dangereux, alors que le budget des Nations Unies pour les opérations de paix est de seulement 8,7 milliards et que la lutte contre le réchauffement climatique nécessite des moyens importants tout comme la réalisation des Objectifs du Développement (ODD).

Au plan mondial, les dépenses militaires ont doublé entre 2001 et 2015 passant de 1144 milliards dollars à 1773 milliards.

Nous sommes indignés car ...

5% des dépenses militaires mondiales pendant 10 ans (900 milliards de $ par an) suffiraient, selon l'Onu, pour résoudre les principaux problèmes de l'humanité

(alimentation en eau, éradications des principales maladies, analphabétisme, faim ...)

Nous sommes conscients

que la guerre est toujours un échec.

Elle conduit au chaos et enfante des monstruosités dont sont victimes les peuples et les populations civiles jetées sur le chemin de l'exil.

Non à l'augmentation envisagée de 40 à 60 % les dépenses consacrées à la production de nouvelles armes nucléaires en France.

Lorsque la guerre se développe, que les dépenses militaires augmentent et que la paix est menacée il est nécessaire d'agir pour obtenir des politiques sociales, économiques, culturelles et de paix s'inspirant de la Charte des Nations Unies et de la culture de la Paix définie par l'Unesco afin de contribuer à la construction d'un monde de justice, de solidarité, de fraternité, de Paix !

Le texte de l'appel national : «En marche pour la paix stop la guerre - stop les violences» est disponible sur le site mvtpaix.org

document au format PDF:
 

Lien : https://paris.demosphere.eu/rv/49617
Source : message reçu le 3 septembre 20h


Marches nationales pour la paix

Pour exprimer notre volonté de vivre en paix dans un monde de Solidarité, de Justice, de Fraternité
En marche pour la paix - Stop la guerre - Stop les violences

L'aspiration des peuples à vivre ensemble en paix dans la solidarité, la justice et la fraternité est immense.
Nous sommes persuadés qu'aucune de nos différences de convictions, d'appartenance ou de sensibilités philosophiques, politiques, religieuses, syndicales ou autres ne doit faire obstacle à l'expression de cette aspiration commune.

Voir aussi : Le 21 septembre, Journée internationale de la Paix

Nous sommes révoltés face à l'augmentation incessante des dépenses militaires qui sont passées de 1144 milliards de dollars en 2001 à 1773 milliards en 2015 (Sipri en USD taux de change 2014) et favorisent un commerce des armes immoral et dangereux, alors que le budget des Nations Unies pour les opérations de paix est de seulement 8,7 milliards et que la lutte contre le réchauffement climatique nécessite des moyens importants tout comme la réalisation des Objectifs du Développement Durable (ODD).

Nous sommes indignés de savoir que seulement 5 % des dépenses militaires mondiales pendant 10 ans permettraient selon le programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) de résoudre les principaux problèmes de l'humanité (alimentation en eau, faim, analphabétisme, principales maladies…).

Nous sommes conscients que la guerre est toujours un échec. Elle conduit au chaos et enfante des monstruosités dont sont victimes les populations civiles jetées sur le chemin de l'exil.

Au moment où plusieurs voix politiques proposent d'augmenter de 40 à 60 % les dépenses consacrées à la production de nouvelles armes nucléaires en France n'est-ce pas le moment opportun pour dire que notre aspiration au développement d'une culture de la paix (voir « La culture de la paix c'est quoi ? ») est inconciliable avec une nouvelle augmentation des dépenses consacrées aux armes nucléaires dans notre pays et dans le monde ?

Enfin nous sommes convaincus que lorsque la guerre se développe, que les dépenses militaires augmentent et que la paix est menacée il est nécessaire d'agir pour obtenir des politiques sociales, économiques, culturelles et de paix s'inspirant de la charte des Nations Unies et des huit domaines de la culture de la paix définis par l'Unesco afin de contribuer à la construction d'un monde de justice, de solidarité, de fraternité, de Paix !

C'est pourquoi nous appelons à participer le samedi 24 Septembre 2016 aux Marches pour la paix organisées dans plusieurs villes de France par le Collectif « En marche pour la paix ».

Je signe l'Appel « Marchons ensemble pour la paix le samedi 24 septembre », à titre individuel

Mon organisation devient signataire de l'Appel « Marchons ensemble pour la paix le samedi 24 septembre »

Organisations signataires :

Agir pour la Paix - Association Internationale des Juristes Démocrates (AIJD) - Association « Droit Solidarité » des Juristes Démocrates - Amendil Awraɣ - Ruban Jaune - Amitié Droujba 19 - Anciens appelés en Algérie et leurs amis contre la guerre (4ACG ) - Appel des cent pour la paix Bagnolet - Association Gauche Citoyenne Nanterre - Association Républicaine des Anciens Combattants 19 (ARAC 19) - Armes nucléaires STOP - Assemblée européenne des citoyens (AEC, HCA-France) - Association des Médecins pour la Prévention de la Guerre Nucléaire (AMFPGN) - Association française des Communes Départements et Régions pour la Paix Section française de Mayors for Peace (AFCDRP) - Association Française d'Amitié et de Solidarité avec les Peuples d'Afrique (AFASPA) - Association nationale des élus communistes et républicains (ANECR) - Association Internationale des Éducateurs à la Paix (AIEP) - Association POIL DE CAROTTE - Association « Pour l'AVENIR » - Association Pour l'Emploi, l'Information et la Solidarité des chômeurs et travailleurs précaires (APEIS) - Association Réseau Espérance - Association Simon Bolivar - Association de Solidarité avec le Peuple Sahraoui Lorraine (ASPS) - Association Togo 19 - Association pour la taxation des transactions financières et pour l'action citoyenne (ATTAC) - Boycott Désinvestissement Sanctions France (Campagne BDS) - Bureau International de la Paix - Café associatif « Les femmes s'inventent » - Carline - Collectif Citoyens Musulmans pour la paix - Collectif Inter-universitaire pour la Coopération avec les Universités Palestiniennes (CICUP) - Collectif Maquis de Corrèze - Comité anti impérialiste (Paris) - Comité pour l'abolition des dettes illégitimes (CADTM) - Comité Corrézien de Défense et de Développement des Services Publics - Confédération Générale du Travail (CGT) - Conseil Démocratique Kurde en France (CDKF) - Convergence nationale de défense et développement des services publics - Corrèze Cuba Estrella - CUGA/ENSEMBLE 3e circo du 93 - Déclic Femmes - Enseignants pour la paix - EINSMER « Europe in your life » - Ensemble ! Mouvement pour une alternative de gauche, écologiste et solidaire - Europe Écologie Les Verts (EELV) - Espéranto-France - Fédération Espérantiste du Travail (FET) - Fédération Nationale Déportés et Internes Résistants et Patriotes (FNDIRP) - Femmes Égalité - Femmes Solidaires - France-Kurdistan - Fédération Syndicale Unitaire (FSU) - Fédération Syndicale Unitaire Bretagne (FSU) - Fédération des Tunisiens pour une citoyenneté des deux rives (FTCR) - Graine de citoyen - Groupe Non-Violent LOUIS LECOIN - Groupe Quaker de Toulouse - Initiatives féministes euro-méditerranéennes - Institut de Documentation et Recherche sur la Paix (IDRP) - Irish Campaign for Nuclear Disarmament - Jeunes écologistes Rennes-Bretagne - Jeunesse Ouvrière Chrétienne - La Libre Pensée - La Maison du Gabon - La Médiation Actes de Parole (La MAP) - La Paille et le Mil - Les Jeunes Écologistes - Ligue des Droits de l'Homme Brive et Corrèze (LDH) - Ligue Internationale des Femmes pour la Paix (WILPF) - L'union pacifiste - Maison de la vigilance - Maison franco kurde de Toulouse - Marche Mondiale des Femmes France (MMF) - Mesa Social para la Paz en Colombia - Mission ouvrière - Mouvement contre le Racisme et pour l'Amitié entre les Peuples (MRAP) - Mouvement Jeunes Communistes de France - Mouvement Rural de Jeunesse Chrétienne (MRJC) - Collectif Ni guerres Ni état de guerre - Palenque - Parti Communiste Français (PCF) - Parti Communiste des Ouvriers de France - Pax Christi France - Pessoas-Animais-Natureza (Portugal) - Premières Assises Africaines de la Paix - Socialisme et République - Sortir du colonialisme - Stop Fuelling War - Survie - Syndicat National des Enseignements de Second degré (SNES) - Union générale des fédérations de fonctionnaires CGT (UGFF-CGT) - Union Nationale des Étudiants de France (Unef) - Union syndicale Solidaires - Université Européenne de la Paix…

Et avec le soutien de :

  • Action Catholique Ouvrière France (ACO) - Amitié entre les religions, Rennes - Ccfd-Terre solidaire - Mission de France - Mission Ouvrière - Scouts et Guides de France.

 

 

Source : https://www.solidaires.org/Marches-nationales...


Le 24 septembre : marchons ensemble pour la paix !

Déclaration de la CGT

Chaque année, depuis 1981, sous l'égide de l'ONU, est célébrée la journée internationale pour la Paix. La date officielle est le 21 septembre.

La CGT, depuis sa création, a œuvré sans cesse pour la construction d'une paix durable entre les peuples et c'est ainsi que tout naturellement elle se retrouve avec d'autres organisations et associations dans des initiatives pour la promotion de cette exigence de Paix dans le monde.

Les raisons sont simples : la guerre, c'est le recul social et la primauté de la puissance financière par les armes.

La guerre est en effet un des marqueurs génétiques du Capital.

Les évènements dramatiques, qui se succèdent de part le monde et qui ont touché notre pays depuis janvier 2015, ont certainement sensibilisé bon nombre de citoyens aux questions de la coexistence pacifique entre les peuples ou, à l'inverse, sous l'impulsion de dirigeants divers, renforcé une stigmatisation aussi dénuée de sens que d'intelligence.

C'est par le développement humain durable que la spirale guerrière reculera. C'est d'ailleurs le thème de cette édition : Les objectifs de développement durable, composantes de la paix.

C'est par la réponse aux besoins fondamentaux des peuples et par le même élan pour les besoins sociaux que la logique de guerre s'essoufflera.

Les défis actuels que sont la pauvreté, la faim, la diminution des ressources naturelles, la raréfaction de l'eau, les inégalités sociales, la dégradation de l'environnement, les maladies, la corruption, le racisme et la xénophobie, entre autres, font peser une menace sur la paix et forment un terreau fertile pour les conflits.

Ce n'est pas par la guerre que nous arrêterons la guerre et mettrons fin au terrorisme. Chaque jour dans le monde, des dizaines d'enfants, de femmes et d'hommes sont victimes d'actes de barbarie.

Une question devrait pourtant se poser et interpeller le plus grand nombre : Comment les pays en arrivent-ils à de telles dépenses, y compris en accumulant les armes de destructions massives comme celles nucléaires ?

En 2014, les dépenses militaires mondiales s'élevaient à 1800 milliards de dollars !

Consacrer 5% de ces dépenses pendant 10 ans permettrait, selon l'ONU, de résoudre les principaux problèmes des besoins fondamentaux (accès à l'eau, lutte contre la faim, ….)

Dans cette période, Il est aussi un autre sujet qui ne peut être mis de côté : la France est chef de file mondial dans les exportations d'armements. Le Chef de l'Etat et son ministre de la Défense se comportent ainsi en véritables « commerciaux » pour les industriels d'armement. La France ne peut cependant pas faire fi, par exemple, de la préconisation de l'ONU, appelant notre pays à reconsidérer sa politique à l'export concernant les ventes d'armement notamment à l'Arabie Saoudite.

Ces ventes record à plusieurs pays interrogent quant aux finalités auxquelles elles peuvent aboutir en alimentant encore un peu plus le terrorisme par exemple.

Est-il souhaitable que le comportement de la France reste le même ? Cette attitude n'est-elle pas liée aussi au fait que pour « remplir les caisses », tout est bon puisque le surarmement nucléaire serait sanctuarisé dans l'hexagone. En effet, en marge du sommet de Washington en avril dernier, le Chef de l'Etat, chef des Armées annonçait sa volonté de consacrer 50 Md€ supplémentaires sur 20 ans soit 2,5 Md€ par an, se rajoutant aux 3,5 Md€ annuels d'ores et déjà actés pour la dissuasion nucléaire.

On est loin du processus de désarmement nucléaire pourtant nécessaire.

  • La CGT condamne ces choix politiques dictés par la finance entrainant toujours plus de violences, de haines faisant la part belle aux idées d'extrême droite.
  • La CGT est porteuse de propositions pour permettre à chaque citoyen de s'épanouir et de pouvoir vivre dignement dans son pays avec une autre répartition des richesses.
  • La CGT porte aussi comme revendication l'édification d'un pôle public national de Défense justement puisque les armes ne sont pas des marchandises comme les autres.
  • La CGT, membre du collectif « En marche pour la paix », appelle les salariés, les privés du droit au travail et les retraités à se mobiliser pour dire stop à la guerre et pour la construction d'une paix durable dans le monde.

Le 24 septembre 2016 marchons ensemble dans 15 villes* en France.

Pour la région parisienne :

Le rassemblement est prévu à 15h place de la République pour marcher jusqu'à bastille.
Une prise de parole commune aura lieu au départ de cette marche.

Source : http://cgtparis.fr/spip.php?article2833

 

SOURCE / DEMOSPHERE

Publié dans actualités

Commenter cet article