48 heures contre la Loi Travail et son monde

Publié le par dan29000

samedi 29 octobre 2016

MARSEILLE

11 h

Cours Julien, 13006

Discussion + Manif 15H + apéro, bouffe, concert etc.

À l’abordage : Les 48H contre la loi Travail et son monde

Assemblée de Luttes

A L’ABORDAGE

Les cortèges printaniers contre la loi travail on su réunir une incroyable multiplicité d’opposants au gouvernement . Lycéens énervés et jeunes révoltés, syndiqués déterminés dans la lutte, toutes forces de l’autonomie organisées, mouvements de solidarité aux migrants, mais aussi tout autres individus déçus et enclin à agir vraiment.

C’est une grande force qui c’est trouvée dans la rue, rassemblée par un double refus, celui de refuser de se plier aux lois de l’économie même sous la « gauche », mais aussi refuser de tomber bêtement dans un mouvement réactionnaire.
Prêts a transformer la réalité « à l’assaut du ciel » pouvait on s’entendre crier dans les cortèges. Désirant par dessus tout, de longs et sérieux débats animaient les rues, débordant politiciens, économistes et propagandistes foireux.

Ainsi la politique n’est plus l’affaire de professionnels carriéristes mais rendue pour beaucoup à l’art de vivre ensemble et de s’organiser pour renverser le présent.
On le sait que trop bien, la loi travail n’est qu’une offensive de plus de la politique générale d’austérité et d’autoritarisme qui s’impose partout en Occident. Une politique qui organise la pauvreté et donne toujours plus de moyens légaux à l’exploitation et pour ce ; réprime et muselle celles et ceux qui d’une manière ou d’une autre contestent l’ordre social.
Un État d’Urgence qui couve et confectionne la peur, les névroses identitaires.
Nous ne seront ni flic ni victime ni terroriste, la vie nous inspire bien plus de merveilles.
Autrement la bouffonnerie électorale ne prendra plus sur nous, beaucoup ont ressenti de trop prés se qu’agir voulait dire pour se laisser encore séduire par de vulgaires promesses ou la futilité du choix entre un trou d’bal ou un autre.
C’est une véritable contestation de la politique classique qui c’est exprimée là, il est plus que temps aujourd’hui d’inventer d’autres formes, d’autres mondes et ainsi mettre à bas une bonne fois l’insensé.
Il faut des lieux, des points de ralliements et de construction, s’organiser plus que jamais pour continuer à prendre la rue, créer des espaces d’inventivité et d’élaboration collective, reprendre en main nos vies.

Nous sommes toujours plus et plus intelligents, les mondes que l’on construira seront toujours plus vivables et plus drôles que les cercueils que l’on nous propose aujourd’hui.
Car révolution n’est pas un mot dans nos bouches, mais une flamme dans notre cœur.

Samedi

11H - Discussion/débat sur le thème "Comment lutter dans la précarité" - Dar la mifa

15H - MANIF RDV COUR JULIEN

19H - Apéro + banquet + Concert

Dimanche

14H -Discussion "Retour sur le mouvement lycéen"
(AVEC LE MILI : Mouvement Inter Luttes Indépendant)

17H -Discussion "Combien faut-il être pour prendre une ville"

20H -Banquet + Projection

Les lieux qui ne sont pas écrits restent à définir, les infos évolueront ici durant le mois qui vient.

 

SOURCE/ MILLEBABORDS.ORG

Publié dans actualités

Commenter cet article