52 % des Français pour la légalisation du cannabis

Publié le par dan29000

Légalisation du cannabis : une idée qui germe chez les Français

 
Simon Barbarit
Le 07.10.2016 à 16:43
 
 

52% des Français sont favorables à une légalisation contrôlée du cannabis et souhaitent que les candidats à la présidentielle prennent position sur ce sujet selon un sondage réalisé par l’Institut Ipsos.

 

La légalisation du cannabis sera-t-il un élément du débat de la campagne présidentielle ? Interrogé par publicsenat.fr  il y a un an presque jour pour jour, l’ancien ministre de l’Intérieur socialiste Daniel Vaillant favorable à « légalisation contrôlée » estimait que « les périodes pré-électorales » n’étaient pas « les plus faciles » pour aborder cette question récurrente dans le débat public. Pourtant, un sondage réalisé par l’institut Ipsos, dans le cadre du colloque sur la légalisation du cannabis organisé au Sénat ce lundi 10 octobre par la sénatrice EELV Esther Benbassa, révèle que 52% des Français souhaitent « que les candidats à l’élection  présidentielle prennent position sur l’évolution de la législation ».

Plus surprenant, alors que le terrain semble miné politiquement, 52% des personnes interrogées estiment que la vente du cannabis sous le contrôle de l’Etat « serait plus efficace que l’interdiction pour lutter contre le trafic. Et la moitié des sondés sont favorables à l’autorisation de la consommation du cannabis sous certaines conditions tout en souhaitant maintenir l’interdiction pour les mineurs ou encore avant de conduire. À noter que parmi les catégories de personnes interrogées, les plus de 60 ans sont les plus réfractaires à l’évolution de la législation : 36% sont contre  une autorisation de consommation même sous certaines conditions tout en reconnaissant à 86%  que la législation actuelle est inefficace pour limiter les trafics. Autre élément, parmi le panel de sondés, seul un quart « reconnaît » avoir déjà fumé du cannabis.

Plusieurs prétendants  à l’élection présidentielle se sont déjà exprimés sur cette question. Les quatre candidats à la primaire EELV se sont dit pour une légalisation contrôlée (voir notre article). Candidat à la primaire de la Belle alliance populaire, l’ancien ministre Benoît Hamon est du même avis. Chez les Républicains, Nathalie Kosciusko-Morizet s’est dite récemment contre la légalisation tout en regardant « de près » ce que la dépénalisation apporterait en termes de lutte contre la consommation.

Sondage réalisé auprès de 1097 personnes entre le 27 et 29 septembre 2016 par l’institut Ipsos à la demande de SOS addiction, du LIEPP de Sciences Po et du Cnam.

Echantillon : 1097 personnes interrogées par Internet, constituant un échantillon représentatif de la population française âgée de 16 ans et plus

Méthode des quotas : sexe, âge, profession, région et catégorie d’agglomération

 

SOURCE/ PUBLICSENAT.FR

Publié dans actualités

Commenter cet article