Evènement autour d'Eugène Pottier, poète communard

Publié le par dan29000

4 OCTOBRE 2016
UN ÉVÈNEMENT AUTOUR D’EUGÈNE POTTIER

jeudi 15 septembre 2016

 

Pour célébrer le bicentenaire de la naissance d’Eugène Pottier, poète, artiste « industriel » et communard, un parcours communard sera organisé dans le IIe arrondissement de Paris, suivi d’une soirée-spectacle à la salle des mariages de la mairie, le mardi 4 octobre 2016.

 

À 16h30, rassemblement au 29 rue du Sentier, où nous évoquerons, à l’emplacement de son atelier, la vie professionnelle de Pottier en tant qu’artiste « industriel ». Rue du Croissant, en plein quartier de la presse de l’époque, nous rappellerons l’importance de la liberté d’expression sous la Commune.

 

Au café du Croissant, rue Montmartre, nous rendrons un hommage à un ami de la Commune, Jean Jaurès. Puis, place de la Bourse sera évoquée la figure du poète Pottier. Nous terminerons le parcours place des Petits Pères, où nous évoquerons le rôle joué par Pottier dans la Commune de 1871.

À 18h00, l’inauguration de l’exposition sur l’histoire de la Commune de Paris lancera la soirée-spectacle autour des poèmes et chansons d’Eugène Pottier. Cette soirée Pottier commencera par un « pot communard » et sera animée par le chansonnier Sébastien Ducret.

MARC LAGANA

PARCOURS POTTIER
RENDEZ-VOUS
MARDI 4 OCTOBRE

16H30 - 29 RUE DU SENTIER M° BONNE NOUVELLE - SORTIE SENTIER
18H00 - MAIRIE DU IIe ARRONDISSEMENT

 

 

Eugène Pottier, La crise (1884)

Aveugles et sourds,
La crise qu’on nie,
Sinistre agonie,
Grandit tous les jours ! […]

L’État qui n’entend qu’une cloche,
La cloche d’or du Capital,
Jure, la main sur la sacoche,
Que misère est un fait fatal ;
Qu’il faut qu’ouvrier et manœuvre
Se résignent à moins manger ;
Qu’on paye trop cher la main-d’œuvre
Pour lutter avec l’étranger.

Toi, que les employeurs avares
Accusent d’être trop payé,
De boire et fumer des cigares,
Parle à ton tour, pauvre employé.
Bien haut, ta maigreur, ton œil cave,
Réfutent le patron hâbleur.
Donnons la parole à l’esclave,
Écoutons le souffre-douleur…

 

 

SOURCE/ COMMUNE1871.ORG

Publié dans arts

Commenter cet article