Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

mardi 1er novembre 2016 à 9h

Salle Voltaire
5 place Voltaire
Ivry-sur-Seine (94)
Métro Mairie-d’Ivry

carte

 

 

 

 

Stage « S'émanciper : de quoi ? pourquoi ? pour quoi ? »

1 et 2 novembre

 

Stage organisé par le GFEN Ile de France - éducation nouvelle

L'émancipation est aujourd'hui utilisée à toutes les sauces, même dans l'entreprise au service d'une idéologie libérale qui avance ainsi masquée. Dans l'éducation, à l'école comme en dehors, elle se conjugue en mode développement personnel", comme si s'émanciper n'était possible que par soi et pour soi seul. Et alors, avec les autres, en société, parfois en contradiction avec leurs idées, s'émanciper serait impossible, parce qu'utopique, entendez "irréalisable" ?

Au GFEN, nous affirmons, au contraire, que faire le pari du "tous capables", quand ça vise tout à la fois émancipation individuelle, collective et sociale, eh bien, ça vaut le coup, ça décoiffe, ça surprend, ça fait jubiler. Bref ça fait vivre, en éducation, sa différence en égalité concrète avec les autres différences, ça crée du commun coopératif, ça donne du sens à l'aventure humaine des savoirs, de ce qu'est savoir ... en toute saveur !

Dans ce stage nous vous invitons à visiter ou redécouvrir certaines des figures historiques qui nous font grandir en pensée et en acte : Charles Darwin, Bertolt Brecht, Frantz Fanon et Augusto Boal ; et ce en toute liberté de débat, en toute égalité de parole.

Participation

  •  Participation libre
  •  Etudiants, chômeurs : gratuit

Restauration

Possibilité de restauration sur place assurée le midi par la cantine des Bokalé, cantine solidaire d'Ivry-sur-Seine (à préciser dans le mel d'inscription), au prix de 10 €

Inscription

pascaldiard@hotmail.fr


Mardi 1er novembre

9h / 10h30

En ouverture, un texte recréé

Pour construire du collectif, autour de la figure de Frantz Fanon (un héros ?)

10h30 / 12h

Christine Passerieux interviendra sur l'actualité politique de la pédagogie, à un moment où bon nombre de personnes et d'organisations mercanti- les s'empressent de subvertir les valeurs et les mouvements d'éducation nouvelle dans le but de ... "changer le pansement pour ne pas penser le changement" !

14h / 18h

Démarche "Lire Darwin aujourd'hui"
Justement, lire Darwin, est-ce bien utile ?

Est-ce bien nécessaire ? Et d'abord qu'est- ce que l'homme et d'où vient-il ? Venez vivre un atelier de lecture "sympathique" pour comprendre les enjeux pédagogi- ques, politiques et anthropologiques d'une œuvre du 19ème siècle qui révolutionne encore maintenant les sciences du vivant et reste d'une actualité philosophique particulièrement brûlante !


Mercredi 2 novembre

9h / 12h

Initiation au Théâtre de l'Opprimé « Être citoyen, ce n'est pas vivre en société, c'est la changer ! », Augusto Boal

Augusto Boal crée le Théâtre de l'Opprimé dans l'Amérique latine des années 1970. Son objectif est de rendre visibles des conflits sociaux et politiques en soutenant la prise de parole de groupes dominés et marginalisés, opprimés par les pouvoirs totalitaires.

Le théâtre forum est son outil le plus specta- culaire : à partir d'une question d'actualité la troupe interprète une scène au dénouement dramatique dans laquelle se joue un rapport de domination.

Le public est ensuite invité à réfléchir sur comment affronter les conflits et dominations joués. Devenu « spectActeur », entrant en scène, se confrontant avec les autres person- nages, il met en action ses idées, ses alterna- tives, sa volonté de changer la situation.

Nous vous proposons une initiation au théâtre de l'opprimé car cette méthode se rapproche de nos convictions au GFEN :

  • la conviction que l'être humain possède le langage théâtral (tous capables !)
  • la conviction que le théâtre comme l'éduca- tion nouvelle peuvent et doivent être un outil pour changer le monde par une émancipation qui ne peut être qu'individuelle et solidaire

Les stagiaires, après s'être échauffés avec quelques-uns des jeux pour acteurs et non-acteurs, produiront un théâtre forum.

14h / 18h

"Tant qu'il y aura des héros..." ?

Dans les années 50, Bertolt Brecht fait parler Galilée dans une pièce de théâtre.

En écho à son étudiant, qui lui reproche d'avoir cédé devant le pouvoir, l'insultant et s'écriant : "Malheureux le pays qui n'a pas de héros !", l'astronome s'adresse au public pour dire : "Malheureux le pays qui a besoin de héros.".

Aujourd'hui, dans nos années 2010, Boris Cyrulnik, dans son ouvrage paru cette année, commence par ces mots : "Tout petit déjà, je rêvais d'admirer un héros." (Ivres paradis, bonheurs héroïques, Odile Jacob). Boris, c'est nos élèves, c'est moi, c'est vous, c'est nous. Je vous propose de vivre une démarche inventée avec et pour des 3èmes dans le but d'interroger ce mot de "héros" à partir de nos visions individuelles et collectives, singulières et subjectives.


document au format PDF:

 

Couverture

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lien : https://paris.demosphere.eu/rv/50680
Source : http://www.questionsdeclasses.org/?Stage-S-em...

 

Tag(s) : #actualités

Partager cet article

Repost 0