Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Cisjordanie occupée -

Salah Khawaja, membre de Stop the Wall, arrêté

Par

 

26.10.2016 – A deux heures du matin cette nuit, des convois des forces armées israéliennes sont entrées dans la vieille ville de Ramallah et ont donné l’assaut au domicile de Salah Khawaja, 46 ans. La maison a été fouillée, les ordinateurs et son téléphone ont été contrôlés puis détruits, ainsi que les meubles. Salah a finalement été arrêté et emmené dans une jeep de l’armée. Le grand nombre de soldats dans un quartier à la population dense a donné un sentiment de menace et d’insécurité et a provoqué des affrontements qui ont duré jusqu’au matin.

Salah Khawaja, membre de Stop the Wall, arrêté

 

 

La nuit dernière à 2h, l’armée d’occupation est entrée dans la vieille ville de Ramallah, en zone A, où même selon les accords d’Oslo l’armée israéliennes n’a aucune compétence légale, pour lancer un raid contre la maison de Salah Khawaja. Toute la famille, dont Salah, son épouse et leur fille, dormaient lorsqu’ils ont été brutalement réveillés par plus de 20 soldats israéliens surgissant par effraction dans l’appartement. Ils ont envahi les lieux, les ont fouillés et ils ont cassé tout ce qu’ils pouvaient casser (1). Ils ont brisé l’écran d’un ordinateur et confisqué l’autre. Ils ont ordonné, en toute illégalité, à Salah de débloquer son téléphone, ce qu’il a refusé de faire. Salah a ensuite été emmené par les forces israéliennes.

Salah Khawaja est un militant de longue date et un dirigeant politique. Il fait partie du comité de coordination de la Campagne Stop the Wall, une personnalité importante de l’Initiative nationale palestinienne (al-Mubadara), il est membre du secrétariat du Mouvement palestinien pour le Boycott, les Désinvestissements et les Sanctions (BDS). Il termine actuellement son doctorat sur les méthodes et l’impact de la lutte non-violente. On ne sait pas actuellement exactement ce que cherchaient les soldats, qui n’ont donné aucune raison pour l’arrestation. L’avocat de Khawaja a pu apprendre un peu plus tard qu’il est détenu dans le centre de détention militaire d’Ofer.

L’arrestation de Salah Khawaja a déclenché des affrontements violents dans les rues de Ramallah. La présence d’un nombre important de soldats a alerté la population du quartier et la tension s’est intensifiée rapidement après l’arrestation de Salah. Des accrochages entre la police et les jeunes ont eu lieu et ont duré jusqu’au petit matin. Les forces d’occupation ont tiré des grenades lacrymogènes dans tout le quartier et, comme toujours, les tirs à l’aveugle ont touché des familles sans défense : une des familles a été asphyxiée et est toujours à l’hôpital dans un état grave. L’attaque survient deux mois après la dernière invasion de l’armée israélienne à Ramallah, lorsque les soldats d’occupation ont essayé de pénétrer dans le camp de réfugiés Amari, provoquant des affrontements violents.

Il n’y a toujours aucune indication sur la raison de l’arrestation de Salah Khawaja, pourtant on peut raisonnablement affirmer que cette nouvelle agression fait partie des tentatives générales d’Israël de faire taire par la répression les défenseurs des droits de l’homme qui travaillent contre l’occupation israélienne, l’apartheid et le colonialisme.

Nous vous tiendrons au courant des dernières informations dès que nous en aurons.

(1) Voir les photos du saccage sur l’article original de Stop the Wall.


Note ISM-France : dans un article du 5 novembre, Middle East Monitor indique qu’une audience est prévue le mercredi 9 novembre. Nous en saurons peut-être un peu plus sur le sort de Salah Khawaja, qui doit être libéré immédiatement et sans condition.


 

Source : Stop the Wall

Traduction : MR pour ISM

 

SOURCE / ISM-FRANCE.ORG

 

Tag(s) : #Monde arabe - Israël

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :